LA LETTRE DU CONTINENT THINKS THAT ALI BONGO TRAVELS TO AVOID THE SOCIAL CLIMATE IN GABON.LA LETTRE DU CONTINENT PENSE QU’ALI BONGO VOYAGE POUR FUIR LE CLIMAT SOCIAL AU GABON

Ali Bongo during the final at the Maracana
Ali Bongo pendant la finale au Maracana
(Photo : Getty Images)




English Version


It is the periodic La Lettre du Continent in an article entitled: "Ali Bongo travels to escape the social climate," which argues that the increase in extended stays abroad, by Ali Bongo, is due to a desire to escape from the deteriorating social climate in Gabon.


The social demands by State agents regarding the payment of the incentive performance bonus; a measure promised by Ali Bongo that is still not deployed to all. On top of this, student scholarships have not been paid either and two student leaders, Firmin Ollo Obiang and Célestin Mitong, are still imprisoned by the regime for arbitrary reasons.


La Lettre du Continent says that Ali Bongo has not been seen in public in Gabon since 3 July 2014, that is to say for 20 days. The periodical says that from 7 July 2014, Ali Bongo was in Brazil, where he attended the two semi-finals and the final of the world cup which took place on 13 July 2014. He would later travel to London where he owns several homes and where his family lives (his wife Sylvia Bongo), and then went to Dakar. After a quick visit to Libreville on 16 July 2014, he would immediately depart for Italy before rejoining his family in London. The periodic says that he should leave London for the USA at the beginning of August.


This nomad is president of a country, Gabon! What a pity!



Version française


C’est le périodique La Lettre du Continent qui écrit dans un article dont le titre est : « Ali Bongo voyage pour fuir le climat social », qui soutient que la recrudescence des séjours à l’étranger prolongés, d’Ali Bongo, serait due à un désir de fuite devant le climat social qui se détériore de plus en plus au Gabon.


Les revendications sociales des agents de l’Etat quant au paiement de la prime d’incitation à la performance ; cette mesure promise par Ali Bongo n’est toujours pas déployée pour tous les ayant droits. En marge de cela, les bourses étudiantes n’ont toujours pas été payées et deux leaders estudiantins, Firmin Ollo Obiang et Célestin Mitong, sont toujours incarcérés par le régime pour des raisons arbitraires.


La Lettre du continent dit qu’Ali Bongo n’a plus été vu en public au Gabon, depuis 3 Juillet 2014, c'est-à-dire depuis 20 jours. Le périodique nous dit qu’à partir du 7 juillet 2014, Ali Bongo se trouvait au Brésil où il assista aux deux demi-finales et à la finale de la coupe du monde qui a eu lieu le 13 Juillet 2014. Il se serait par la suite rendu à Londres où il possède plusieurs résidences et où vit sa famille (son épouse Sylvia Bongo), puis à Dakar. Après un passage éclair à Libreville le 16 juillet 2014, il serait immédiatement reparti vers l’Italie, avant de rejoindre à nouveau sa famille à Londres. Le périodique nous dit qu’il devrait quitter Londres pour les USA au début du mois d’Aout.


Ce nomade est président d’un pays, le Gabon ! Quel malheur !

Comments

Popular posts from this blog

<b>URGENT: FOLLOWING OUR NOISY COMPLAINTS, THE US EMBASSY IN GABON HAS STEPPED BACK. URGENT : SUITE À NOS BRUYANTES PLAINTES, L’AMBASSADE DES USA AU GABON A RECULÉ</b>

<b>FRANCE WITHDRAWS ITS SECURITY ADVISORS FROM THE GABONESE SECURITY FORCES. LA FRANCE RETIRE SES COOPÉRANTS DES FORCES DE SÉCURITÉ GABONAISES </b>

<b>FRANCE HAS ASKED ALI BONGO TO RECOGNIZE JEAN PING’S VICTORY AS SOON AS TUESDAY. LA FRANCE AURAIT DEMANDÉ À ALI BONGO DE RECONNAITRE LA VICTOIRE DE JEAN PING DÈS MARDI</b>