THESE TIRESOME REPETITIVE SEMANTIC CONTORSIONS. CES FATIGUANTES CONTORSIONS SÉMANTIQUES À RÉPÉTITION







English version

• We go to an election against a dictator who controls all the wheels of the State.
• People are told that this time they are well prepared.
• Theye campaign by telling people that they have the nationalist fiber and the will to defend their votes to the bitter end.
• On the day of the election, all the facts show that the dictator has lost; but as in the past, he announces false results, he cuts internet and he shoots up the headquarters of his challenger, killing many Gabonese.
• A few months later, some in the opposition literally abandon any call for any demands and believe that the time has come to go to new elections, against the same dictator, his team and the same people at the head of the bodies organizing elections in Gabon.
• The members of this collaborationist opposition engage in indigestible press conferences during which they try to convince the population that their electoral positions are the way to salvation.

Dear readers, here is the cycle, or the circus, to which the Gabonese have been subjected since 1990. Who can still believe it? But they continue to pretend. It's amazing!


We will not give up!





Version française

• On va à l’élection contre un dictateur qui contrôle tous les rouages de l’Etat.
• On dit aux populations que cette fois on est bien préparé.
• On fait campagne en disant aux gens qu’on a la fibre nationaliste et la volonté de défendre leurs suffrages bec et ongle.
• Le jour de l’élection, tous les faits démontrent que le dictateur a perdu ; mais comme par le passé, il fait proclamer de faux résultats, il coupe internet et il fait tirer sur le QG de son challenger et tue de nombreux Gabonais.
• Quelques mois plus tard, certains dans l’opposition abandonnent littéralement tout appel à de quelconques revendications et estiment que le moment est venu pour aller à de nouvelles élections, contre le même dictateur et son équipe et les mêmes personnes à la tête des organes organisant les élections au Gabon.
• Les membres de cette opposition collaboratrice s’adonnent à des conférences de presse indigestes au cours desquelles ils essaient de convaincre la population que leurs positions électoralistes sont la voie qui mènera au salut.

Chers lecteurs voici le cycle, ou le cirque, auquel les Gabonais sont soumis depuis 1990. Qui peut encore y croire ? Mais on continu de faire semblant. C’est sidérant !


On ne lâche rien !

Comments

  1. Ça , c'est le cycle des élections présidentielles.

    Votre routine devrait inclure les autres élections.

    Il manque avant la présidentielle :

    -On incite les populations à ne aller s'inscrire sur listes électorales pour éroder les voix de l'opposition.

    Il manque après la présidentielle :

    - On incite les populations et l'opposition boycotter les législatives, les locales et les sénatoriales.

    On oublie que ce sont ,in fine, ces institutions qui organisent , indirectement, la présidentielle.

    En conclusion : vous êtes partie prenante du cycle, de la routine, car vous êtes moteur d'une de ces phases.


    ReplyDelete

Post a Comment

Popular posts from this blog

VEOLIA AGAINST ALI BONGO: GOING TO COURT. VEOLIA CONTRE ALI BONGO : DIRECTION LE TRIBUNAL

THE PARIS CLUB IS PURPORTED TO HAVE ISSUED A PAYMENT ULTIMATUM TO ALI BONGO, THUS THE IMF RECENT VISIT TO GABON. LE CLUB DE PARIS AURAIT LANCÉ UN ULTIMATUM DE PAIEMENT À ALI BONGO, D’OÙ LA RÉCENTE VISITE DU FMI AU GABON

AN INTERESTING ARTICLE ABOUR WHAT IS GOING ON IN GABON. UN ARTICLE INTERESSANT SUR CE QUI SE PASSE AU GABON