LETTER TO BÉRANGER OBAME NDOUTOUME’S PARENTS! LETTRE AUX PARENTS DE BÉRENGER OBAME NDOUTOUME

Beranger Obame Ndoutoume's parents
Les Parents de Beranger Obame Ndoutoume


English version

To Mister Ndoutoume Engongah and Madam Solange Eyang Biteghe

Dear parents,

I would certainly be awkward in my words, for I do not know the right and appropriate sentences to speak and express to you the sadness and sorrow that invaded me after having learned of the cruel and unacceptable grief that was imposed upon you. But please allow my modest person to come to you to present my deepest condolences and inform you of my solidarity and my feelings of revolt against what your family is going through.

It is not in the order of things to see one’s child go first, but I know that you have within you the strength, resources and courage to overcome this ordeal. Indeed, faced with the loss of your son, one would expect to see you destroyed, defeated, beaten; but in your testimonies, you appeared to us dignified, strong and determined to restore the integrity of the memory of your son and shed light on the circumstances of his death. For this posture, you have won the admiration of most Gabonese.

Some of us will wonder where you find the strength to move forward towards that goal. But I, with your permission, would suggest that this force, you to tap it from your culture.

The sage says: "education is the compass of life!", and the education you have taught your son has made him an independent being. In choosing to live by his trade, to earn his bread by his own sweat in an honest and decent way, your son decided to live against the grain of most of his contemporaries who unfortunately prefer dependence over dignity. His dream was certainly to live simply in providing for the needs of his folks in tranquility. But the shock of the images of what the police did to your son, these policemen who have no education, remains fixed in our minds and shows us that those who think of themselves as being great and important, because they are dressed in a uniform giving them the force of law, must be brought to reason by those they believe to be tiny, cramped in our little lives of trader, or teacher.

But the reality of your testimonies is accessible to us. We understand your words and your determination; your intonation, in your verbal debit, your quiet posture, which transmit to us an extraordinary power of strength of conviction. Your testimonials are key documents of the evolution of Gabon. One that sees citizens like you, forcefully reject any idea of falsehood and lie, so that truth alone triumphs, whatever the consequences. The requirement for transparency applies to everyone.

Dear parents, I am speaking for many others when I assure you that we share your pain at this time of mourning and would like to let you know that we are with you with all our heart.

All our thoughts are with you.

Charlie M.



Version française

A Monsieur Fidèle Ndoutoume Engongah et Madame Solange Eyang Biteghe

Très chers parents,

Je serais certainement maladroit dans mes mots, car je ne connais pas de phrases justes et appropriées pour m’adresser à vous et vous exprimer toute la tristesse et la peine qui m’ont envahi après avoir appris la nouvelle du cruel et inacceptable deuil qui vous a été imposé. Mais permettez à ma modeste personne de venir vous présenter mes condoléances les plus profondes et vous faire part de toute ma solidarité et de mon sentiment de révolte face à ce que vit votre famille.

Ce n'est pas dans l'ordre des choses de voir son enfant partir en premier, mais je sais que vous avez en vous la force, les ressources et le courage nécessaires pour surmonter cette épreuve. En effet, devant la perte de votre fils, on aurait pu s’attendre à vous voir anéantis, abattus, défaits; mais dans vos témoignages, vous nous êtes apparus dignes, forts et déterminés à rétablir l’intégrité de la mémoire de votre fils et faire toute la lumière sur son décès. Par cette posture, vous avez gagné l’admiration de la majorité des Gabonais.

Certains d’entre nous se demanderont où trouvez-vous la force de vous avancer vers cet objectif. Mais moi je puis avec votre permission, me permettre d’avancer que cette force, vous la puisez dans votre culture.

Le sage dit: «l'éducation est la boussole de la vie!», et l’éducation que vous avez inculqué à votre fils en a fait un être indépendant. En choisissant de vivre de son commerce, de gagner son pain à la sueur de son front de manière honnête et décente, votre fils décida de vivre à contre-courant de la plupart de ses contemporains qui malheureusement préfèrent la dépendance à la dignité. Son rêve était certainement de vivre simplement en subvenant aux besoins des siens dans la tranquillité. Mais le choc des images prises de ce que les policiers ont fait subir à votre fils, eux qui n’ont aucune éducation, reste figé dans nos esprits et nous démontre que ceux qui se croient grands et immenses, parce que parés d’un uniforme qui leur donne droit de force, doivent être ramenés à la raison par ceux qu’ils croient minuscules, engoncés dans nos petites vies de qui commerçant, qui enseignant etc.

Mais la réalité de vos témoignages nous est accessible. Nous saisissons votre propos et votre détermination; dans vos intonations, votre débit verbal, votre posture tranquille, qui nous transmettent une puissance et une force de conviction extraordinaire. Vos témoignages représentent des documents clés de l’évolution du Gabon. Celle qui voit des citoyens comme vous, rejeter avec force toute idée de fausseté et de mensonge, pour que seule la vérité triomphe, quelles qu’en soient les conséquences. L'exigence de transparence s'impose à tous.

Chers parents, je me fais le porte-voix de beaucoup d’autres quand je vous affirme que nous partageons votre douleur en ce moment de deuil et tenons à ce que vous sachiez que nous sommes de tout cœur avec vous.

Toutes nos pensées vous accompagnent.

Charlie M.

Comments

Popular posts from this blog

URGENT: FOLLOWING OUR NOISY COMPLAINTS, THE US EMBASSY IN GABON HAS STEPPED BACK. URGENT : SUITE À NOS BRUYANTES PLAINTES, L’AMBASSADE DES USA AU GABON A RECULÉ

FRANCE WITHDRAWS ITS SECURITY ADVISORS FROM THE GABONESE SECURITY FORCES. LA FRANCE RETIRE SES COOPÉRANTS DES FORCES DE SÉCURITÉ GABONAISES

FRANCE HAS ASKED ALI BONGO TO RECOGNIZE JEAN PING’S VICTORY AS SOON AS TUESDAY. LA FRANCE AURAIT DEMANDÉ À ALI BONGO DE RECONNAITRE LA VICTOIRE DE JEAN PING DÈS MARDI