PRESS RELEASE BY « ÇA SUFFIT COMME ÇA ». COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE « ÇA SUFFIT COMME ÇA »







English version

Dear All,

We have further proof, if any was needed, that Ali Bongo and his emergent henchmen have decided to take our country hostage. Time is no longer to making speeches. I publish here the correspondence that the Minister of the Interior has just sent to the campaign team "JUSTICE FOR MBOULOU BEKA" via the Secretary General of that ministry Lambert Noel Matha.

They have so much bad faith and are panicking that contradictions can be read in their correspondence.

In the same document, Mr. Lambert Noel Matha, acknowledges that we did ask for permission to go pay tribute on the site where Mboulou Beka was assassinated on 20 December last year, and he wrote that we should not have inform him but ask for permission.

Are we still in a republic or in a club of friends who can treat citizens as subhumans that we are for them.

Lambert Noel Matha for 20 years has been Secretary General of the ministry which he holds undoubtedly the land title. An absolute electoral fraud machine. Having been appointed to this position in 1995, a record that no official has matched in our administration.

Matha should know that he is on the wrong side of history. He still functions with the paradigms of the 60s.

The free civil society and all the global movement for democracy and human rights will not spare Matha and company. They are responsible for the current situation and they will be accountable for their actions. When the time will come, none of them will be spared. Justice, the true kind, will do its job.

Faced with these actions of officials of this ministry, we say from this day that the Ministry of the Interior is no longer an interlocutor. We reserve the right to demonstrate in accordance with our constitution without reference to this thing. A word to the wise...


Marc ONA ESSANGUI
Goldman Award Winner
Brainforest Executive Secretary
Member of the World Council of PWYP
Vice Chairman of the Board of REDDHAC
Professional E-mail: marc.ona@brainforest-gabon.org
Office: (+241) 01730886
Mobile: (+241) 07294140/06260617
Skype: marcona1661
URL: http://www.brainforest-gabon.org
Twitter:onamarc
Facebook: https://www.facebook.com/marc.onaessangui



Version française

Chers tous,

Nous avons une preuve de plus, s'il en fallait, que Ali Bongo et ses sbires émergents ont décidé de prendre notre pays en otage. L'heure n'est donc plus au discours. Je vous publie ici la correspondance que le Ministre de l'intérieur vient d'adresser à l'équipe de la campagne "JUSTICE POUR MBOULOU BEKA" via le Secrétaire Général de ce ministère Lambert Noel Matha.

Ils sont tellement de mauvaise foi et dans la panique que les contradictions se lisent dans leur correspondance.

Dans le même document, Monsieur Lambert Noël Matha, reconnait que nous avons demandé l'autorisation pour aller nous recueillir sur le site où Mboulou Beka a été assassiné le 20 décembre dernier, et il écrit que nous ne devions pas informer mais demander l'autorisation.

Sommes-nous encore dans une république ou dans un club de copains qui peuvent traiter les concitoyens comme des sous-hommes que nous sommes pour eux.

Lambert Noël Matha depuis 20 ans, Secrétaire Général de ce ministère dont il détient sans doute le titre foncier. Véritable machine à fraude électorale. Pour avoir été nommé à ce poste en 1995, un record qu'aucun fonctionnaire de notre administration n'a égalé.

Matha devrait savoir qu'il se trouve du mauvais côté de l'histoire. Il fonctionne encore avec les paradigmes des années 60.

La société civile libre et tout le mouvement mondial pour la démocratie et la défense des droits de l'homme n'épargneront pas Matha et compagnie. Ils sont responsables de la situation actuelle et ils rendront des comptes de leurs agissements. Le moment venu, aucun d'eux ne sera épargné. La justice, la vraie, fera son travail.

Face à ces agissements des responsables de ce ministère, nous disons à partir de ce jour que le ministère de l'intérieur n'est plus un interlocuteur. Nous nous réservons le droit de manifester conformément à notre constitution sans nous référer à ce machin. A bon entendeur...

Marc ONA ESSANGUI
Prix Goldman

Secretaire Exécutif de Brainforest
Membre du Conseil Mondial de PWYP
Vice-Président du Conseil d'Administration du REDDHAC
E-mail professionnelle : marc.ona@brainforest-gabon.org
Bureau : (+241) 01730886
Mobile : (+241) 07294140 / 06260617
Skype : marcona1661
URL : http://www.brainforest-gabon.org
Twitter : @onamarc
Facebook : https://www.facebook.com/marc.onaessangui

Comments

Popular posts from this blog

URGENT: FOLLOWING OUR NOISY COMPLAINTS, THE US EMBASSY IN GABON HAS STEPPED BACK. URGENT : SUITE À NOS BRUYANTES PLAINTES, L’AMBASSADE DES USA AU GABON A RECULÉ

FRANCE WITHDRAWS ITS SECURITY ADVISORS FROM THE GABONESE SECURITY FORCES. LA FRANCE RETIRE SES COOPÉRANTS DES FORCES DE SÉCURITÉ GABONAISES

PARIS MATCH EXPLAINS WHY ALI BONGO IS UPSET WITH THE OBSERVERS OF THE EUROPEAN UNION. PARIS MATCH NOUS EXPLIQUE POURQUOI ALI BONGO EN VEUT AUX OBSERVATEURS DE L’UNION EUROPÉENNE