THE ALI BONGO’S REGIME IS SINKING MORE INTO DESPERATE SCRAMBLE AND DISHONESTY. LE RÉGIME ALI BONGO S’ENFONCE DE PLUS BELLE DANS LE CAFOUILLAGE ET LA MALHONNÊTETÉ

Screenshot of the doctored video published by the regime
Capture d’écran du montage vidéo publié par le régime
(Image : Gabonreview)



English version

Under the pretext of responding to many questions being asked by Gabonese and observers about recent police misconduct that have seen these forces commit abuse against peaceful merchants, causing one death and the incredible arrest of women traders in the nude, the regime has published another video, which is obviously intended to discredit these women and strengthen the argument of the regime saying that "these women did strip naked by themselves." But if the regime thinks that by publishing this fantasy video, it will repair its image given the recent blunders by its police officers, they are mistaken!

This new video is only the expression of a vain attempt at disinformation made by the regime to once more disguise the truth. We had already seen, when the murder of Bruno Mboulou Beka occurred, a similar video, truncated and doctored to bring the viewer toward conclusions that went along with the regime’ story. The new video comes out of the same "studios". The only thing missing is the interview with the toothless "Bobo", claiming to have participated in the meetings of these women traders, who were plotting against the regime and the security of the Gabonese people, on the orders of a particular politician of the opposition...

This type of propaganda video, whose images and narrative are invariably gimmicky and simplistic, is so obviously dishonest that no one in possession of mental faculties can give it any credit! Instead of trying to find real solutions to the problem of extortion that plagues the police force, the regime produces shameful video editing with a partisan narrative, to try to justify these abuses. For example, the edited video presented by the regime, places children in same perimeter as the naked women; perimeter however, completely encircled by police trucks. The question that any reasonable person should ask is how children carrying umbrellas, found themselves at the center of this perimeter that was surrounded by police? These same children are absent from the first video, although filmed in the same place and around the same trucks. This stuff is so crude that we would laugh if the subject was not so serious! These children were placed there to simply say, "these women did strip naked in front of children!" The question that should be asked however is: “if the police was encircling the perimeter, how could these children break police barriers?

Fortunately, in the spaces of freedom that are primarily the Internet and some free newspapers, we can defeat these bungling attempts of the regime. Where the regime is spewing an obviously ridiculously propaganda, let us oppose the indomitable ferocity of facts, logic and truth! Often the truth is far from the tone and content of the official media.

While Gabonese people expect that the regime to stop the murderous impunity surrounding ritual crimes, the arbitrariness of law enforcement that ruins traders; the regime has chosen the play ostrich instead of responding responsibly to these emergencies. The Ali Bongo’s regime in an effort to extend its grip on the political sphere of the country, vainly seeks to impose its model of authoritarian governance by lies, manipulation and dishonesty.

Current events in Gabon are accelerating and demonstrate the awareness of an increasingly number of Gabonese on the need for the recovery of political power by a regime from the people. Faced with the Gabonese population, the Ali Bongo’s regime remains in a destructive logic, wanting any hint of resistance to be annihilated in the bud.

We must break this cycle and bring down this regime, by working together to fix this Gabon which has become a perforated jar, which loses its substance from all sides! The regime cannot continue to want to blame its own excesses and shortcomings to a population already sick and tired. This must stop!



Version française

Au prétexte de répondre aux nombreuses interrogations des Gabonais et des observateurs, face aux récentes bavures policières qui ont vu ces forces commettre des exactions contre de paisibles commerçants, au point d’entrainer une mort d’homme et l’arrestation rocambolesque de femmes commerçantes en tenue d’Ève, le régime vient publier une autre vidéo, dont le but est manifestement de discréditer ces femmes et de renforcer l’argument du régime selon lequel : « ces femmes se seraient déshabillées toutes seules ». Mais si le régime pense qu’en publiant cette vidéo fantaisiste, il réparera les récentes gaffes de ses policiers, il se trompe!

Cette nouvelle vidéo n’est que l’expression d’une vaine tentative de désinformation, faite par le régime pour travestir une fois de plus de vérité. Nous avions déjà vu lors de l’assassinat de Bruno Mboulou Beka, une vidéo semblable, tronquée et trafiquée, pour amener le spectateur vers des conclusions qui arrangeaient le régime. Cette nouvelle vidéo sort des mêmes « studios ». Il n’y manque que l’interview de « Bobo » l’édenté, affirmant avoir participé aux réunions de ces femmes commerçantes, qui complotaient contre le régime et la sécurité des Gabonais, sur les ordres de tel ou tel homme politique de l’opposition…

Ce type de vidéo propagandiste, dont les images et la narration sont invariablement racoleuses et simplistes, est si visiblement malhonnête que nul en possession de facultés mentales, ne saurait lui accorder tout crédit ! Au lieu de chercher à trouver des vraies solutions au problème du racket qui gangrène ses forces de police, le régime réalise de honteux montages vidéo avec une narration partisane, pour tenter de justifier ces bavures. Par exemple, le montage vidéo présenté par le régime place des enfants dans le périmètre de ces femmes dénudées ; périmètre complètement encerclé par les camions de la police. La question que toute personne raisonnable devrait poser est celle de savoir comment des enfants munis de parapluies, se sont retrouvés au centre de ce périmètre qui était encerclé par la police ? Ces mêmes enfants sont absents de la première vidéo, pourtant filmée au même endroit et autour des mêmes camions. C’est tellement grossier tout ça qu’on en rigolerait, si le sujet n’était pas si sérieux ! Ces enfants ont été placés là pour simplement dire : « ces femmes se sont déshabillées devant des enfants ! » Mais la question qu’on devrait poser demeure la suivante : « si la police encerclait le périmètre, comment des enfants ont pu briser les barrières policières ? »

Heureusement, dans les espaces de libertés que sont principalement internet et certains journaux libres, nous pouvons faire échec à ces tentatives de cafouillages du régime. Là où le régime présente une propagande ridiculement évidente, opposons-lui la férocité irréductible des faits, de la logique et de la vérité ! Une vérité souvent forte éloignée du ton et du contenu des médias officiels.

Alors que les populations Gabonaises attendent que le régime enraille l'impunité meurtrière qui entoure les crimes rituels, l'arbitraire des forces de l'ordre qui ruine des commerçants ; le régime choisi la fuite en avant au lieu de répondre de manière responsable à ces situations d'urgence. Le régime Ali Bongo dans un effort de prolongement de sa main mise sur la sphère politique du pays, cherche vainement à imposer son modèle de gouvernance autoritaire par le mensonge, la manipulation et la malhonnêteté.

Les événements en cours au Gabon, s’accélèrent et démontrent la prise de conscience d’un nombre de plus en plus important de Gabonais sur la nécessité de récupération du pouvoir politique par un régime issu du peuple. Face à la population Gabonaise, le régime Ali Bongo demeure dans une logique de finalité destructrice, voulant que toute velléité de résistance soit annihilée dans l’œuf.

Nous devons briser ce cycle et faire tomber ce régime, en travaillant ensemble pour réparer ce Gabon qui est devenu une jarre trouée, qui perd de sa substance de toute part! Le régime ne peut pas continuer de vouloir faire porter le chapeau de ses propres dérives et travers, à une population déjà suffisamment éprouvée. Cela doit cesser !

Comments

Popular posts from this blog

THE RESILIENCE OF THE GABONESE IRRITATES ALI BONGO AT THE HIGHEST POINT. LA RÉSILIENCE DE LA DIASPORA GABONAISE IRRITE ALI BONGO AU PLUS HAUT POINT

FOR ALI BONGO THE SALVATION IS ABOUT: HIDING THE DEAD, ELIMINATING THE WITNESSES, MAKING THE EVIDENCE VANISH. POUR ALI BONGO, LE SALUT PASSE PAR : CACHER LES CADAVRES, ÉLIMINER LES TÉMOINS, FAIRE DISPARAITRE LES PREUVES

ALI BONGO IS AFRAID. ALI BONGO A PEUR