POURQUOI L'OMNIPOTENCE DE MBORANTSUO?




Au Gabon, la cour constitutionnelle entérine et certifie les élections. Cette fonction clé de tout système démocratique nécessite non seulement la compétence, mais aussi et surtout: l'indépendance, la crédibilité et la neutralité de cette institution et aussi de celle de la Commission électorale. On ne peut pas parler au Gabon, d'une grande confiance du peuple envers ces institutions qui se perdent dans les méandres incestueuses de l'enchevêtrement entre la famille et l'état qui caractérise le Gabon des Bongo.

1. Le problème Mborantsuo
D'entrée, cette dame était la concubine à vie de Bongo père. Les jeunes "branchés" qui parlent slang vous diront qu'elle était le "booty call" de Bongo, sa "baby mama". Et comme elle avait fait quelques études en droit et que les Bongo se vantent d'être capables de faire d'un chien (chienne dans ce cas!) une personnalité et vice versa, eh bien la nana sera président de la cour constitutionnelle après la conférence nationale de 1990. Peut être que le père Bongo estimait que la nation entière devait partager un peu de son sens du romantisme, en nous imposant ses dulcinées. Dans ces conditions, chers compatriotes, comment espérer des scrutins transparents quand son amoureux était l'un des candidats? Nous ne mesurons pas le burlesque de cette situation, mais nous pouvons être certains que nos descendant regarderont tout ça avec incrédulité et se demanderont comment les générations précédentes avaient toléré cela! Comment laisser un tel dispositif être organisateur et censeur d'élections. Quand on sait que l’état de droit est une exigence constitutionnelle qui occupe une place de choix dans la constitution du pays, et que le corollaire de cette exigence soit la tenue d’élections libres et transparentes; qui peut s'attendre a ce que Mborantsuo remplisse cette mission? En effet Mborantsuo a pour mission entre autre de:

a. Veiller à la régularité et à la validité des élections.
b. Proclamer les résultats et statuer sur toute contestation, dans le respect des dispositions constitutionnelles.
c. S'assurer de la régularité des élections depuis les opérations préalables que sont: établissement de la liste électorale, présentation des candidatures, organisation de la campagne électorale, jusqu’aux conditions de déroulement du scrutin et des opérations postélectorales (procès-verbaux etc.)

Qui au Gabon pourrait prétendre a la bonne foi de Mborantsuo dans les domaines énumérés ci-dessus?





2. L'illégalité de Mborantsuo
Quand on sait que le rôle de la cour constitutionnelle est de réguler et contrôler la légalité dans le pays, il est plus qu'ironique de constater que cette cour a en son sein et á sa tête, quelqu'un de tout ce qu'il y a d'illégale. Et ce, au nez et à la barbe de toutes les institutions du pays. En effet, l'image ci-dessus présente un document tire de la constitution du Gabon qui nous dit clairement que les membres de la cour constitutionnelle sont désignés pour un mandat de 7 ans renouvelable une seule fois. Mborantsuo est en poste sans discontinuer depuis 1990-91, c'est dire depuis 20 ans. Son mandat final prit fin en 2004. Elle est toujours en poste. Alors chers lecteurs, comment peut on penser qu'une cour illégale devrait veiller sur la légalité au Gabon? C'est quand même une situation surréaliste, car au Gabon nous avons une cour constitutionnelle qui décide des questions de la conformité des lois et d'autres actes juridiques, et qui fournit l'interprétation de la constitution et des lois du Gabon, alors que son président est en situation d'illégalité par rapport aux textes de la constitution gabonaise.

Chers lecteurs, notre observation nous fait encore déplorer une autre exaction faite par les Bongo à notre pays; c'est-à-dire, le fait que le système juridique de notre pays ait été systématiquement abusé par le placement de gens aux hiérarchies supérieures dont les décisions n'exécutent pas la logique du droit, mais celle d'une famille. Nous avons en Mborantsuo, l'incarnation même et l'érosion personnifiée de l'établissement démocratique crucial qu'est une cour constitutionnelle. Sachant qu'un indépendant et impartial ordre judiciaire soit une condition préalable pour l'existence d'une société démocratique régie par la règle de la loi, quel futur pour notre pays peut on entrevoir avec des Mborantsuo aux commandes?

Comments

Popular posts from this blog

THE ASCENSION OF NOUREDDINE BONGO AT THE HEAD OF GABON. L’ASCENSION DE NOUREDDINE BONGO À LA TÊTE DU GABON

WHAT IS GOING ON IN GABON? (3) QUE SE PASSE-T-IL AU GABON ? (3)