DOES JEUNE AFRIQUE KNOW MEDICAL AND JOURNALISTIC ETHICS? JEUNE AFRIQUE CONNAIT-IL L’ÉTHIQUE JOURNALISTIQUE ET MÉDICALE ?







English version

Jeune Afrique has once again illustrated itself as the Gabonese regime rag, where they published what they wants, when they want.

In this week’s edition, Jeune Afrique publishes the confidences that were given to them by the medical commission in charge of examining the candidates to the presidential election of 2016, on the alleged health status of candidates opposing Ali Bongo.

Jeune Afrique is wondering if someone infected with HIV may be able to perform the duties of President of the Republic; but this rag has never asked if someone with false papers should normally be president. We have never read an article in Jeune Afrique exploring Ali Bongo’s proven fraud; Jeune Afrique has never questioned his numerous lies and violations of our constitution. It is the health of Ali Bongo’s opponents that interests Jeune Afrique! Who is this magazine kidding?

We hope that the candidates opposing Ali Bongo will sue that rag in court in France for breach of medical confidentiality. As for the Gabonese medical commission, could we expect anything else from this gang of lackeys?




Version française

Jeune Afrique vient encore une fois de s’illustrer comme étant la feuille de chou du régime Gabonais qui y fait publier ce qu’il veut, quand il le veut.

Dans son édition de la semaine, Jeune Afrique publie les confidences qui lui ont été soufflées par la commission médicale chargée d’examiner les candidats à l’élection présidentielle de 2016, sur l’état de santé présumé des candidats voulant s’opposer à Ali Bongo.

Jeune Afrique se demande si quelqu’un infecté par le VIH peut-être en mesure d’exercer les fonctions de président de la République; mais ce torchon ne s’est jamais demandé si quelqu’un qui a des faux papiers pouvait normalement être président. On n’a jamais lu dans Jeune Afrique un article explorant l’imposture avéré d’Ali Bongo ; Jeune Afrique ne s’est jamais interrogé sur ses nombreux mensonges et violations de notre constitution. C’est la santé des adversaires d’Ali Bongo qui intéresse Jeune Afrique ! De qui se moque ce magazine ?

Nous osons espérer que les candidats s’opposants à Ali Bongo intenterons un procès à cette feuille de chou en France, pour violation du secret médical. Quant à la commission médicale du Gabon, pouvions-nous nous attendre à autre chose de cette bande d’arrivistes ?

Comments

Popular posts from this blog

ARGUMENTS AS WEAK AND WITHOUT SUBTANCE AS THE PERSON ENOUNCING THEM. DES ARGUMENTS AUSSI BIDONS ET SANS CONTENANCE QUE CELUI QUI LES ÉNONCE

THIS IS WHY CENTRAL AFRICA HAS SUCH A LACK OF DEMOCRACY. VOICI POURQUOI L’AFRIQUE FRANCOPHONE EST SI PEU DÉMOCRATIQUE