THE REPUBLIC OF LIES. LA REPUBLIQUE DU MENSONGE






English Version

The amount of lies on which Ali Bongo rest, is seriously impressive. Nothing regarding him is true, absolutely nothing. The report is damning, the evidence are even more so. How can a person of such morality lead a country? What future does Gabon have with such leadership?

No dear readers, we are not severe, this is only the truth. Imagine for a moment that you are a business executive; will you hire as an employee, a candidate who would present you with a false birth certificate, fake diplomas and a fake career history? Of course not! Yet the reality is that such a person is at the head of Gabon. This is unacceptable and inadmissible.

No wonder that today the population is left to fend for itself; what leads to violence, robberies and murders which have become the daily life of citizens. Since the top of the state, the peak of the state, is rotten, the rest follows. The Lies and the most outrageous cases of embezzlement begin at the top of the state. Even the sovereignty of Gabon is sold off under our noses. The judiciary system never listens to the grievances of the citizens, and this results in the general loss of confidence of the population towards the judiciary. Religion, which must nevertheless be a beacon considering this delicate situation, is used as a means of deceiving gullible people; the regime uses it to better feed lies to the population.

What Gabon’s need as a president is not an impostor like Ali Bongo but someone with the following attributes:

1. Political skill: somebody with clear priorities and able to read the political landscape of the country so they can align their priorities to those of the Gabonese people.

2. Management ability: somebody focused enough to follow an overarching vision, but nimble enough to tweak that vision when real-world events intervene. Somebody who is honest enough to admit mistakes and learn from them. Somebody who surrounds themselves with an exemplary staff and appoints a good team.

3. Persuasiveness: Somebody who knows how to negotiate with all components of the country and build a consensus on how the country must be governed.

4. Temperament: somebody who has the equanimity to handle the erratic and unpredictable pressures of the office of the presidency. Somebody who remains calm and analytical in the face of uncertainty and unpredictability.

This is the kind of leader Gabon will need after August 2016, and not a degenerate liar.



Version française

La quantité de mensonges sur laquelle repose Ali Bongo, est sérieusement impressionnante. Rien en ce qui le concerne n’est vrai, absolument rien. Le constat est accablant, les preuves matérielles le sont encore plus. Comment une personne de telle moralité peut-t-elle diriger un pays ? Quel avenir a la Gabon avec un tel leadership ?

Non chers lecteurs, nous ne sommes pas sévères, ce n’est que la vérité. Imaginez un seul instant que vous soyez chef d’entreprise ; engagerez-vous comme employé, un postulant qui vous présenterait un faux acte de naissance, de faux diplômes et un faux parcours professionnels ? Bien sûr que non ! Et pourtant la réalité est qu’un tel personnage soit à la tête du Gabon. C’est inacceptable et inadmissible.

Comment s’étonner qu’aujourd’hui, la population soit livrée à elle-même ; ce qui se constate à travers les violences, les vols et les meurtres qui sont devenus le quotidien des citoyens. Puisque le sommet de l’Etat, la crête de l’Etat, est pourrie, le reste suit. Les mensonges et vols les plus scandaleux, commencent au sommet de l’Etat. Même la souveraineté du Gabon est bradée sous notre nez. Le système judiciaire n’écoute jamais les doléances des citoyens, et de là résulte la perte de confiance générale de la population envers ce système judiciaire. La religion, qui doit pourtant faire office de repère face à cette situation délicate, est utilisée comme moyen de tromper un peuple crédule ; le pouvoir s’en sert pour mieux nourrir la population de mensonges.

Ce dont le Gabon a besoin comme président, n'est pas d’un imposteur comme Ali Bongo, mais de quelqu'un avec les attributs suivants:

1. habileté politique: quelqu'un ayant des priorités claires et capable de lire le paysage politique du pays afin de pouvoir aligner ses priorités sur celles du peuple gabonais.

2. Capacité de Gestion: quelqu'un de discipliné et ayant une vision d'ensemble, mais assez agile pour modifier cette vision lorsque les événements sur le terrain interviennent. Quelqu'un qui est assez honnête pour admettre des erreurs et apprendre d'elles. Quelqu'un qui s'entoure d’un personnel exemplaire et nomme une bonne équipe.

3. Capacité de persuasion: Quelqu'un qui sait comment négocier avec toutes les composantes du pays et construire un consensus sur la façon dont le pays doit être gouverné.

4. Tempérament: quelqu'un qui a le flegme nécessaire pour gérer les pressions erratiques et imprévisibles inhérentes à la fonction présidentielle. Quelqu'un qui reste calme et analytique dans le contexte d'incertitude et d'imprévisibilité.

Voici le genre de leader dont le Gabon devrait se doter après Août 2016, et non d’un dégénéré menteur.

Comments

Popular posts from this blog

ARGUMENTS AS WEAK AND WITHOUT SUBTANCE AS THE PERSON ENOUNCING THEM. DES ARGUMENTS AUSSI BIDONS ET SANS CONTENANCE QUE CELUI QUI LES ÉNONCE

THIS IS WHY CENTRAL AFRICA HAS SUCH A LACK OF DEMOCRACY. VOICI POURQUOI L’AFRIQUE FRANCOPHONE EST SI PEU DÉMOCRATIQUE