GREGORY NGBWA-MINTSA: Prix de l’Intégrité 2009-2010





Ce n’est pas tous les jours que les ressortissants du Gabon des Bongo ont la joie (pour nous), ou l’amertume (pour d’autres qui se reconnaitront), de voir leurs compatriotes briller au plus haut niveau mondial, et être reconnus internationalement par des jurys totalement impartiaux. C’est avec grand plaisir en ouvrant notre boite mèl aujourd’hui que nous constations qu’un ami de ce blog nous avait envoyé une note faisant état de l’attribution par l’organisation internationale basée à Berlin en Allemagne, « Transparence Internationale », du « Prix de L’Intégrité ». Après Marc Ona-Essangui, qui avait remporté le Prix Goldman pour son engagement environnemental, c’est au tour de Gregory Ngbwa-Mintsa d’être co-lauréat du Prix de l’Intégrité. Cette distinction lui échoit certainement dû au haut degré de courage et d'intégrité qu’il démontre depuis toujours, dans sa poursuite sans relâche de la vérité et de la justice au Gabon des Bongo. Gregory Ngbwa-Mintsa nous démontre par sa tenue intellectuelle rigoureuse et démarche sociopolitique constante et sans compromis, que la simplicité, la rationalité et LA VÉRITÉ DES FAITS MIS EN LUMIÈRE sont des armes bien puissantes à termes, contre la corruption, l’intimidation et hélas le larbinisme ambiant au Gabon des Bongo. Ci-dessous, nous vous livrons le discours prononcé par Gregory Ngbwa-Mintsa, à l’occasion de l’acceptation de ce prix le Vendredi 12 Novembre à Bangkok en Thaïlande. Plus bas, nous vous montrons la brochure de « Transparence Internationale » éditée à l’ occasion de ce prix. Plus bas, pour ceux qui ne connaissent rien de Gregory Ngbwa-Mintsa, nous vous laissons regarder quelques vidéos qui vous permettront de mesurer la densité de l’homme.

Bonne lecture et bravo à Gregory Ngbwa-Mintsa et a tous ceux qui de près ou de loin ont aidé et aident encore l’effort de l’aboutissement de l’Affaire des biens mal acquis.


Discours de Gregory Ngbwa-Mintsa, prononcé le 12 novembre 2010, au Queen Sirikit National Convention Center de Bangkok (Thaïlande).

Mesdames et Messieurs,

C’est un insigne honneur pour moi de me retrouver au sein de cette illustre assemblée afin de recevoir cette noble distinction. Je ne sais pas si je la mérite plus que d’autres, car, à travers le monde, nombreux sont ceux qui se battent pour un monde meilleur. Nombreux sont ceux qui, comme Sergei Magnitsky qui aurait du être avec nous, ce soir, ont donné leur vie pour l’équité et la justice.

Mesdames et Messieurs,

Face aux multiples formes de la violence totalitaire, une action isolée a très peu de chance d’aboutir, si elle n’est pas soutenue par des forces solidaires. Sans le soutien sans faille de la solidarité internationale que vous animez, je ne serais probablement pas là ce soir. Je ne vous en remercierai jamais assez. Je voudrais remercier particulièrement Transparence France et Sherpa pour avoir toujours entretenu des relations basées sur le respect et pour avoir été la cheville ouvrière d’une grande victoire.

En effet, cette semaine, la Cour de Cassation a jugé recevable la plainte Bien Mal Acquis. Cette décision constitue une victoire historique. Outre qu’elle affirme la volonté d’indépendance de la justice française vis-à-vis des pouvoirs politiques et des puissances d’argent, elle préfigure également la fin de l’impunité du crime patrimonicide, appropriation du patrimoine public par des individus ou des groupes d’individus.

Le fait patrimonicide est bel et bien un crime. En effet, quelle différence y a-t-il entre celui qui est poursuivi pour crime contre l’humanité pour avoir décimé un village par le feu et le sang et celui à qui l’on déroule le tapis rouge, alors qu’il s’est approprié le patrimoine qui aurait du permettre à des gens de naître, de grandir, de se nourrir, de s’éduquer, de se soigner, de travailler, d’aimer, de fonder une famille, d’élever ses enfants, de leur laisser un monde meilleur et de mourir en paix ? La différence est que, parce qu’il est moins spectaculaire, le crime patrimonicide n’intéresse indirectement les médias et les opinions que lorsqu’il tourne à la famine, lorsque les peuples spoliés et désespérés par la misère et la mort, prennent les armes ou posent des bombes.

Il nous appartient, donc, de revoir nos paradigmes. Ne nous laissons pas aveugler par le cynisme du dogme selon lequel le marché, le profit, l’argent sont les seuls crédos de l’humanité, sous le postulat qu’il ne peut en être autrement. Pourtant, il peut en être autrement. Le profit doit servir la vie, et non l’inverse : quel est le bilan humain d’un chef d’Etat, lorsqu’il est directement responsable de la mort d’au moins une personne par jour -365 morts par an- à l’échelle d’un mandat renouvelable à vie? N’est-il coupable pas de crime contre l’humanité ?

Si je suis ici, aujourd’hui, ce n’est pas seulement parce que nous partageons une philosophie. Si je suis ici aujourd’hui, c’est, et je ne vous en remercierai jamais assez, parce que j’ai joui de la solidarité active de la communauté ici présente et de bien d’autres organisations.

C’est pourquoi, confiant dans votre détermination, je vous invite à mobiliser toutes nos énergies pour que le crime patrimonicide soit reconnu par le droit international comme un crime contre l’humanité devant lequel il ne faut plus dérouler le tapis rouge.




La brochure














Les Vidéos


DIRECT GABON 15 Août 2008 - Part. 1/3
Uploaded by AFRICA24. - News videos from around the world.


DIRECT GABON 22 Août 2009 - Part. 2/2
Uploaded by AFRICA24. - Watch the latest news videos.


DIRECT GABON 21 Août 2009 - Part. 2/2
Uploaded by AFRICA24. - News videos hot off the press.

Comments

Popular posts from this blog

THE ASCENSION OF NOUREDDINE BONGO AT THE HEAD OF GABON. L’ASCENSION DE NOUREDDINE BONGO À LA TÊTE DU GABON

WHAT IS GOING ON IN GABON? (3) QUE SE PASSE-T-IL AU GABON ? (3)