MENU OF THE DAY: ALAIN CLAUDE BILIÉ BI NZÉ. MAIN COURSE 1: REGARDING FREEDOM OF THE PRESS! MENU DU JOUR : ALAIN CLAUDE BILIÉ BI NZÉ. PLAT PRINCIPAL 1 : À PROPOS DE LA LIBERTÉ DE LA PRESSE !






English Version

Question by Luc Moukouangui "a good journalist's mission is to defend freedom of the press ... We have learned two things: first, the program Debat de Presse on the first channel, has not been aired this weekend. I participated in this program. Then we learned of the arrest of a colleague ... Do these incidents not call into question the freedom of the press in Gabon ... ?"

Answer by Alain Claude Bilié Bi Nzé: "I thought that the first mission of a journalist was to process and give information. I discover that his mission is the freedom of the press ... From this point of view things are clear ... Not being Director of Programming of Gabon Television I cannot answer your question with precision. However, everyone could see that this is a program that provides a forum for some to relay their diatribes ... With regard to the arrest of one of your colleagues, it is an inquiry which follows an article published by that journal ... information of extreme gravity that is unfounded ... "

Commentary by Gabon Enervant / Annoying Gabon: apparently, Alain Claude Bilié Bi Nzé still has much to learn about the role of journalist. To help we give him below some definitions by specialists who have studied the issue.

Claude Jean Devirieux in " Manifeste pour la liberté de l’information " writes in pages104-105: "A journalist is a man who looks for facts interesting his contemporaries, actions and thoughts of contemporaries, who relay them to others, to inform them. He has a moral power: the fourth after the legislature in that through the product of his labor, he weaves social relations and especially makes the rulers aware of the expectations and aspirations of the governed and in return tells the governed of the decisions of the rulers. Therefore, the work of the journalist is not to serve the system, but rather to say what the system is and what it does, then each individual is free to use information that is given to them to form an opinion, then serve the system or challenge it, as they approve or disapprove. The journalist is not at the service of the system but at the service of individuals and of society. It is in this sense that his position is delicate and important. "

Marc-François Bernier in "Ethique et déontologie du journalisme": "The principle of freedom of information and expression imposes opposition to any censorship, even if it is supported by the current law in some countries ... The European Court of Human Rights stressed that the protection of journalistic sources is one of the cornerstones of press freedom and that the searches designed to uncover the source of a journalist is - even if they remain without result - a more drastic measure than an order to divulge the identity of the source. "

Dear readers, these two excerpts show how Alain Claude Bilié Bi Nzé is sailing against the tide of what should be done in a country respecting freedom of the press. Yes, freedom of the press is one of the journalist's mission as it is part of the journalism code of ethics. To say otherwise as does Alain Claude Bilié Bi Nzé, is a repulsive confession of ignorance of on this subject. Similarly, the imprisonment of a journalist to reveal his sources is a departure from human rights and freedom of the press, as shown in the excerpt published above.

May Bilié Bi Nzé learn!

To be continued




Version française

Question de Luc Moukouangui : « un bon journaliste a pour mission de défendre la liberté de la presse… Nous avions appris 2 choses : premièrement, l’émission Le débat de Presse de la première chaine, n’est pas passée ce weekend. J’ai participé à cette émission. Ensuite nous avons appris l’interpellation d’un collègue… Est-ce que ces incidents ne remettent pas en cause la liberté de la presse au Gabon… ?»

Réponse d’Alain Claude Bilié Bi Nzé : « Je pensais que la mission première du journaliste était de traiter et de donner l’information. Je découvre que sa mission c’est la liberté de la presse… De ce point de vue les choses sont claires… N’étant pas Directeur des Programmes de Gabon Télévision je ne peux pas répondre avec Précision à votre question. Cependant, chacun a pu constater que c’est une émission qui sert de tribune à certains pour relayer leurs diatribes…S’agissant de l’interpellation d’un de vos confrères, c’est une interpellation qui fait suite à un article publié par ce journal… Des informations d’une extrême gravité qui sont infondées… »

Commentaire de Gabon Enervant/Annoying Gabon : apparemment, Alain Claude Bilié Bi Nzé a encore beaucoup à apprendre au sujet du rôle du journaliste. Pour l’aider, nous lui donnons ci-dessous certaine définition de spécialistes qui ont étudié la question.

Claude Jean Devirieux dans « Manifeste pour la liberté de l’information » écrit en pages104-105 : « Un journaliste est un homme qui recherche les faits intéressants les hommes de maintenant, les actions et les pensées des hommes de maintenant et qui les dit aux autres hommes, pour les informer. Il a un pouvoir moral : le ¨quatrième¨ après le législatif en ce sens que par le produit de son travail, il tisse des relations sociales et surtout, faire monter aux gouvernants les attentes et aspirations des gouvernés et en retour fait parvenir aux gouvernés les décisions des gouvernants. Par conséquent, le travail du journaliste n’est pas de servir le système, mais plutôt de dire ce qu’est le système et ce qu’il fait, libre ensuite à chaque individu d’utiliser l’information qui lui est donnée pour se faire une opinion, puis servir le système ou le contester selon qu’il l’approuve ou le désapprouve. Le journaliste n’est pas au service du système mais au service des individus et de la société. C’est en ce sens-là que sa position est délicate et importante. »

Marc-François Bernier dans « Ethique et déontologie du journalisme » : « Le principe de la liberté d'information et d'expression impose de s'opposer à toute censure, fût-elle appuyée par le droit en vigueur dans certains pays… La Cour européenne des droits de l’Homme a souligné que la protection des sources d'information des journalistes est l’une des pierres angulaires de la liberté de la presse et que des perquisitions ayant pour objet de découvrir la source d’un journaliste constituent – même si elles restent sans résultat – un acte plus grave qu’une sommation de divulgation de l’identité de la source».

Chers lecteurs, ces 2 extraits démontrent à quel point Alain Claude Bilié Bi Nzé navigue à contre-courant de ce qui devrait se faire dans un pays respectant la liberté de la presse. Oui, la liberté de la presse fait partie des missions du journaliste, c’est inscrit dans la charte de déontologie du journalisme. Dire le contraire comme veux l’affirmer Alain Claude Bilié Bi Nzé, est un répulsif aveu de méconnaissance de son sujet. De même, l’incarcération d’un journaliste pour qu’il révèle ses sources est une entorse aux droits de l’homme et à la liberté de la presse, comme l’indique l’extrait publié plus haut.

Vivement que Bilié Bi Nzé apprennent !

A suivre

Comments

Popular posts from this blog

URGENT: FOLLOWING OUR NOISY COMPLAINTS, THE US EMBASSY IN GABON HAS STEPPED BACK. URGENT : SUITE À NOS BRUYANTES PLAINTES, L’AMBASSADE DES USA AU GABON A RECULÉ

FRANCE WITHDRAWS ITS SECURITY ADVISORS FROM THE GABONESE SECURITY FORCES. LA FRANCE RETIRE SES COOPÉRANTS DES FORCES DE SÉCURITÉ GABONAISES

FRANCE HAS ASKED ALI BONGO TO RECOGNIZE JEAN PING’S VICTORY AS SOON AS TUESDAY. LA FRANCE AURAIT DEMANDÉ À ALI BONGO DE RECONNAITRE LA VICTOIRE DE JEAN PING DÈS MARDI