PRESS RELEASE BY THE UNION NATIONALE PARTY. COMMUNIQUÉ DE L’UNION NATIONALE

Photo: Jean Pierre Rougou

Le 12 avril 2015 décédait à Yaoundé au Cameroun, André Mba Obame, président élu du Gabon et Secrétaire Exécutif de notre Parti, l’Union Nationale.

Les Gabonais ont accueilli cette terrible nouvelle de la disparition de l'un des plus talentueux hommes politiques que notre pays n’ait jamais connu, dans une profonde tristesse et un grand recueillement.

La mobilisation extraordinaire et sans précédent dans l'histoire de notre pays, depuis l'accueil de la dépouille le mardi 28 avril à l’aéroport Léon Mba de Libreville, jusqu'à son inhumation à Medouneu, le 4 mai dernier, démontre à suffisance, la dimension et la place d’André Mba Obame dans le cœur du peuple Gabonais, et désormais, dans l’histoire de notre pays.

Dans un élan de solidarité, de communion, de recueillement, de prière et de paix, le peuple Gabonais a rendu à celui qu’il a élu le 30 août 2009, un hommage qui impose à la nation et à tous, un niveau élevé de considération, d’adhésion et d’espérance.

L'Union Nationale adresse au peuple gabonais ses très sincères remerciements et sa profonde gratitude, pour son exceptionnelle et permanente mobilisation tout au long des 7 jours qu'ont duré ces obsèques.

L'Union Nationale tient aussi à féliciter les très nombreux citoyens pour leur remarquable civisme et la pacifique détermination avec laquelle ils ont tenu à accompagner notre très regretté André Mba Obame jusqu'à sa dernière demeure à Medouneu.

Sans violence aucune, dans la sérénité, branches de palmiers en main au chant de l’hymne national, avec un niveau d’engagement jamais observé jusque-là, le peuple Gabonais s’est imposé à tous, et a rendu à André Mba Obame, l’hommage qu’il méritait. Les Gabonais ont vaincu la peur pour préserver l’intégrité de la dépouille d’André Mba Obame et en empêchant toute pratique douteuse sur elle.

Au-delà de l’hommage à l’illustre défunt, le peuple Gabonais a surtout tenu à exprimer son profond attachement aux principes et aux objectifs au nom desquels André Mba Obame avait définitivement choisi de consacrer son existence, et pour lesquels il a donné sa vie : « La préservation de la République, la restauration de la démocratie et l’amélioration significative de la condition politique, économique, sociale et culturelle de chaque Gabonaise et de chaque Gabonais ».

L'Union Nationale regrette cependant la violence excessive exercée par les forces de l’ordre sur la foule qui accompagnait la dépouille. Cette violence a occasionné de nombreux blessés et brûlés dus aux gaz lacrymogènes utilisés dans l'espace confiné du parking de la zone fret de l'aéroport où s'étaient massées des milliers de personnes. L'Union Nationale attire l'attention de l’opinion nationale et internationale sur la trop forte propension des autorités établies à transformer les forces de sécurité en force de répression sur des populations sans défense.

Enfin, l'Union Nationale remercie infiniment les Gabonais, les militants, les sympathisants, toutes les forces du changement et tous les patriotes qui se sont associés à son deuil. L’Union Nationale les invite à continuer de l’observer jusqu'à son terme fixé au 22 mai 2015, en restant mobilisés pour participer massivement aux cérémonies qui constitueront la sortie du deuil et les grandes annonces sur la suite du combat pour l'alternance.

L’Union Nationale s’engage devant le peuple Gabonais et devant l’histoire, à poursuivre, avec détermination et sans concession, le combat pour lequel son Secrétaire Exécutif a consenti au sacrifice ultime.

Pour AMO et pour le peuple Gabonais l’Union Nationale ira jusqu’au bout.

Je vous remercie.

Comments

Popular posts from this blog

<b>URGENT: FOLLOWING OUR NOISY COMPLAINTS, THE US EMBASSY IN GABON HAS STEPPED BACK. URGENT : SUITE À NOS BRUYANTES PLAINTES, L’AMBASSADE DES USA AU GABON A RECULÉ</b>

<b>FRANCE WITHDRAWS ITS SECURITY ADVISORS FROM THE GABONESE SECURITY FORCES. LA FRANCE RETIRE SES COOPÉRANTS DES FORCES DE SÉCURITÉ GABONAISES </b>

<b>FRANCE HAS ASKED ALI BONGO TO RECOGNIZE JEAN PING’S VICTORY AS SOON AS TUESDAY. LA FRANCE AURAIT DEMANDÉ À ALI BONGO DE RECONNAITRE LA VICTOIRE DE JEAN PING DÈS MARDI</b>