THE DIASPORA IS NOT THE CAUSE OF THE SLAUGHTER OF THE ELECTORALISTS. LA DIASPORA N’EST PAS À L’ORIGINE DE L’HÉCATOMBE DES ÉLECTORALISTES






English version

As if they had learned nothing from Gabonese politics since 1990 and well before; they who tell us every day that they are the professionals of politics, our electoralist friends went to an election that they knew to be completely beyond their reach.

We ordinary citizens, very well perceived the hecatomb that pointed on the horizon. But the electioralists reassured us. No, they had the right cards in hand this time, they were going to show us that they could beat this regime in an election that the regime had control over.

The results of the election being what they were, the electioralists are making a lot of noise, accusing the diaspora of being at the origin of their failure.

No, the diaspora is not the cause of the failure of the electoralists. No, we ordinary citizens firmly want elections that lead to the long-awaited change. But not being naive, we also know that as things stand, Ali Bongo cannot allow such elections to happen. If we know this, it means that our electoralist friends know it too. So why are they going to Ali Bongo's elections? What does this nonsensical electoralism hide from us?

Dear readers, is it not curious that the electoralists of the opposition swears by the holding of these famous elections which are always invariably won by the one who holds all the levers of the country?

No dear electoralists, it is your suspicious behavior that has led you to failure. Know that the Gabonese people have changed. It's getting harder and harder to fool them. You can only blame yourselves.


We will not give up!






Version française

Comme s’ils n’avaient rien appris de la politique gabonaise depuis 1990 et bien avant ; eux qui nous disent tous les jours qu’ils sont les professionnels de la politique, nos amis électoralistes sont allés à une élection qu’ils savaient pourtant complètement hors de leur portée.

Nous les simples citoyens, percevions très bien l’hécatombe qui pointait à l’horizon. Mais les électoralistes nous ont rassurés. Non ils avaient les bonnes cartes en main et cette fois, ils allaient nous démontrer qu’on pouvait battre ce régime a une élection dont le régime contrôlait tous les rouages.

Les résultats de l’élection ayant été ce qu’ils ont été, les électoralistes se livrent à une fuite en avant, accusant la diaspora d’être à l’origine de son échec.

Non la diaspora n’est pas à l’ origine de l’échec des électoralistes. Non, nous les simples citoyens désirons fermement des élections sensées conduire à l’alternance tant attendue et voulue. Mais n’étant pas naïfs, nous savons aussi qu’en l’état actuel des choses, Ali Bongo ne peut pas permettre que de telles élections se produisent. Si nous savons cela, c’est que nos amis électoralistes le savent aussi. Alors, pourquoi vont-ils aux élections d’Ali Bongo ? Que nous cache cet électoralisme en dépit du bon sens ?

Chers lecteurs, n’est-il pas curieux que la frange électoraliste de l’opposition ne jure que par la tenue de ces fameuses élections qui sont toujours invariablement remportées par celui qui détient tous les leviers du pays ?

Non chers électoralistes, c’est votre conduite suspecte qui vous a conduit à l’échec. Sachez que les Gabonais ont changé. Il est de plus en plus difficile de nous rouler. Vous ne pouvez-vous en prendre qu’à vous-mêmes.


On ne lâche rien !

Comments

Popular posts from this blog

VEOLIA AGAINST ALI BONGO: GOING TO COURT. VEOLIA CONTRE ALI BONGO : DIRECTION LE TRIBUNAL

THE PARIS CLUB IS PURPORTED TO HAVE ISSUED A PAYMENT ULTIMATUM TO ALI BONGO, THUS THE IMF RECENT VISIT TO GABON. LE CLUB DE PARIS AURAIT LANCÉ UN ULTIMATUM DE PAIEMENT À ALI BONGO, D’OÙ LA RÉCENTE VISITE DU FMI AU GABON

AN INTERESTING ARTICLE ABOUR WHAT IS GOING ON IN GABON. UN ARTICLE INTERESSANT SUR CE QUI SE PASSE AU GABON