THE REGIME'S PARTISANS ARE ACCUSING MBA OBAME OF…POPULISM! LES PARTISANS DU REGIME ACCUSENT MBA OBAME DE…POPULISME!


Andre Mba-Obame in/en 2009



English version


Following our analyses of Andre Mba-Obame's interview published in Echos du Nord, we received many complementary comments from our core readers and surprisingly quite a few relevant observations from people telling us that they were supporters of Ali Bongo's regime but were also admirers of Andre Mba-Obame's undeniable political talent. However, a few people did tell us that Andre Mba-Obame was a dangerous populist who could put the country in peril. In this post, we will like to examine the merit of such an accusation.

What is populism?

Populism invokes the “common man,” and its origins as a political style or doctrine can be traced to ancient Greek democracy. Populism has had a long and varied history showing it to be a double-edged sword. Used pejoratively, it stands for the idea that politicians, to obtain or preserve political power, will appeal to base popular sentiments or mistaken ideas such as resentment and hate. This is the pejorative definition the Ali Bongo regime is trying to stamp on Andre Mba-Obame very potent and popular political message. By contrast, sound populism seeks to return power to people; to allow them to run their own lives, free from unwarranted government tyranny; sensible populism aims to ensure the right of the people. It conveys the idea that someone represents the broad mass of the population against a privileged group trying to abuse their power and this person would act on the defense of popular sovereignty at any cost.

Is Andre Mba-Obame making irresponsible appeals?

In their new book, “Why Nations Fail: The Origins of Power, Prosperity and Poverty,” Daron Acemoglu and James Robinson suggest that most economic and political collapse is caused by overly powerful groups which bring on a wide variety of pathologies that in turn cause irreparable damage to countries and economies. Their diagnosis fits like a glove to the observed situation in Gabon. Andre Mba-Obame is being pejoratively accused to be a populist by the regime, simply because he is successfully calling attention and making people aware of the damage being done to the country by Ali Bongo and his team. It is actually the regime which is behaving irresponsibly by branding Andre Mba-Obame as dangerous, because this regime does not want to face the reality of Gabon, preferring to sweep problem away from public view. Hiding problems is never a solution. A responsible government should address issues head on and not try to shoot the messenger. Andre Mba-Obame is only one of the messengers who are making the problems of the country visible to all. The Bongos have run Gabon into the ground; saying that is not being populist or irresponsible, because it is only the truth. Andre Mba-Obame is essentially saying that the Gabonese political system is corrupt, ineffectual and must be changed. There is nothing irresponsible about that. In this case, populism is just a word used by the regime to attempt to label a dissident who is causing them problems.

Leaders who have impacted change have often been populist leaders!

Martin Luther King, Mandela and Ghandi were all accused by their respective oppressive authorities to have been "populists". In Africa, Patrice Lumumba was killed because he was a "populist" and Nelson Mandela was condemned to life in prison because he was a dangerous populist. Leaders who are intelligent and persuasive are often dismissed as populists by authoritarian regimes. The Gabonese regime is trying to paint Andre Mba-Obame in the same way because they are afraid of the effect he is having on the Gabonese people, because Andre Mba-Obame and his perceived "populism" are:

-Highlighting issues relevant to the "silent majority" and giving a voice to people who do not feel represented by the Ali Bongo regimes.

-Potentially mobilizing excluded and neglected segments of society by improving their political integration into the fight to liberate Gabon. This could create an ideological bridge that would supports the building of important social and political coalitions, across ethnic and social lines that would seriously challenge the Bongo reign in Gabon.

Dear readers, you therefore can see that when the Ali Bongo regime says that Andre Mba-Obame is a populist, it is in essence an admission that this regime does not want to see any increase in political accountability in the country. The Ali Bongo regime is saying that Andre Mba-Obame is a dangerous populist who needs to be isolated, censored and kept in quarantine. But this strategy of isolation is not going to work because most Gabonese people understand that Andre Mba-Obame and other forces are asking for Gabon to be corrected to reflect the will of the people, something the Ali Bongo regime is unlikely to fulfill.




Version française


Suite à nos analyses de l'interview d'André Mba-Obame publiée dans Echos du Nord, nous avons reçu beaucoup de commentaires positifs de nos lecteurs principaux et, étonnamment, un assez grand nombre d'observations de personnes se disant sympathisantes du régime Ali Bongo, mais reconnaissant l'indéniable talent politique d'André Mba-Obame. Cependant, quelques individus nous ont affirmé qu'André Mba-Obame était un populiste dangereux qui pouvait mettre le pays en danger. Dans ce post, nous aimerions examiner le bien-fondé d'une telle accusation.

Qu'est-ce que le populisme?

Le populisme invoque «l'homme ordinaire», et ses origines comme style politique ou doctrine peuvent être attribuées à la démocratie de la Grèce antique. Le populisme a un long et varié historique qui montre que c'est une arme politique à double tranchant. Utilisé de manière péjorative, le populisme est synonyme de l'idée que les hommes politiques, en vue d'obtenir ou de conserver le pouvoir, feraient appel à de bas sentiments populaires ou à des idées erronées comme le ressentiment et la haine. C'est cette définition péjorative que le régime Ali Bongo tente de tamponner au très vigoureux et populaire message politique d'André Mba-Obame. En revanche, dans sa forme progressive, le populisme a pour objectif de restituer le pouvoir aux populations, pour leur permettre de gérer leurs propres vies, en toute liberté d'une tyrannie gouvernementale injustifiée et imposée. Le populisme raisonnable vise à garantir les droits de la personne. Il exprime l'idée qu'on doive représenter la grande masse de la population contre un groupe de privilégiés essayant d'abuser constamment de leur pouvoir et le populiste agit pour la défense de la souveraineté populaire.

André Mba-Obame lance-t-il des appels irresponsables?

Dans leur nouveau livre, "Why Nations Fail: The Origins of Power, Prosperity and Poverty", Daron Acemoglu et James Robinson suggèrent que l'effondrement économique et politique des nations est plus l'œuvre de groupuscules puissants souffrant d'une grande variété de pathologies qui à leur tour causent des dommages irréparables à ces pays et à leurs économies. Leur diagnostic va comme un gant à la situation observée au Gabon. André Mba-Obame est péjorativement accusé d'être un populiste par le régime, tout simplement parce qu'il parvient à attirer l'attention et de faire connaître aux gabonais, les dommages causés dans au pays par Ali Bongo et son équipe. C'est en fait le régime qui se comporte de manière irresponsable en stigmatisant dangereusement André Mba-Obame, parce que ce régime refuse de faire face à la réalité vécu au Gabon; préférant balayer les problèmes loin de la vue du public. Mais cacher les problèmes n'a jamais été une solution. Un gouvernement responsable doit aborder de front les questions nationales et non essayer de tirer sur le messager. André Mba-Obame est seulement l'un des messagers qui rendent visibles à tous, les problèmes du pays. Les Bongos ont mis le Gabon par terre, le dire n'est pas être populiste ou irresponsable, car ce n'est que la vérité. André Mba-Obame dit essentiellement que le système politique gabonais est corrompu, inefficace et doit être changé. Il n'y a rien d'irresponsable à ces propos. Dans le cas présent, le populisme est un terme utilisé par le régime pour tenter de ternir un dissident qui est leur cause des problèmes.

Les leaders qui ont le plus influé sur les changements ont souvent été des leaders populistes!

Martin Luther King, Mandela et Gandhi ont tous été accusés par leurs autorités oppressives d'avoir été «populistes». En Afrique, Patrice Lumumba a été tué parce qu'il était un «populiste» et Nelson Mandela a été condamné à la prison à vie parce qu'il était un dangereux populiste. Les leaders intelligents et convaincants sont souvent dénigrés comme populistes par des régimes autoritaires. Le régime gabonais essaie de peindre André Mba-Obame de la même façon parce qu'il a ont peur de l'effet qu'il pourrait avoir sur le peuple gabonais, parce qu'André Mba-Obame et son «populisme» arrivent à:

-Soulever les questions qui importent à la «majorité silencieuse» et donner une voix aux gens qui ne se sentent pas représentés par le régime Ali Bongo.

-Potentiellement mobiliser les segments exclus et négligés de la société en améliorant leur intégration politique dans la lutte pour la libération du Gabon. Ce qui pourrait créer un pont idéologique qui soutiendrait la construction d'importantes coalitions sociales et politiques, qui éliminerait considérablement les clivages ethniques et sociaux; et se porterait en challenger sérieux au règne des Bongo au Gabon.

Chers lecteurs, vous pouvez donc constater que lorsque le régime Ali Bongo affirme qu'André Mba-Obame est un populiste, il s'agit essentiellement d'un aveu que ce régime ne veut pas voir s'installer un esprit de responsabilité politique dans le pays. Le régime Ali Bongo dit qu'André Mba-Obame est un dangereux populiste qui doit être isolé, censuré et mis en quarantaine. Mais cette stratégie d'isolement ne marchera pas car la plupart des gabonais comprennent désormais qu'André Mba-Obame et d'autres forces libres, ne demandent au Gabon qu'un rectificatif ou correction de trajectoire qui permettrait enfin au gouvernants de tenir compte de la volonté du peuple, chose que le régime Ali Bongo n'a aucune intention de faire.

Comments

  1. Il est effectivement vérifié que: Martin Luther King, Mandela, Gandhi et Patrice Lumumba,ont été accusés par leurs autorités oppressives d'avoir été «populistes».Cependant, La différence fondamentale avec le "populiste" de ce blog réside dans le fait que les autres:les premiers cités ont tous en commun l'intégrité.

    ReplyDelete
  2. Oh cher compatriote, ce n'est qu'à posteriori qu'on a reconnu à ces gens une quelconque intégrité. De leur vivant, de Gandhi à Mandela en passant par Luther King et Lumumba, tous ont été accusés de tous les péchés du monde et insultés copieusement sur la place publique comme manquant de probité et d'intégrité. Repartez lire l'histoire et vous serez surpris. Martin Luther King fut même accusé d'être un faux pasteur et Mandela d'être un coureur de jupon incapable de fidélité etc…

    ReplyDelete

Post a Comment

Popular posts from this blog

ARGUMENTS AS WEAK AND WITHOUT SUBTANCE AS THE PERSON ENOUNCING THEM. DES ARGUMENTS AUSSI BIDONS ET SANS CONTENANCE QUE CELUI QUI LES ÉNONCE

WHAT IS THE TAKE HOME MESSAGE OF JEAN PING APPEARANCE ON FRANCE 24? QUE RETENIR DU PASSAGE DE JEAN PING SUR FRANCE 24 ?

OUR RESPONSE TO A RELATIVE OF MBORANTSUO WHO HAS WRITTEN TO US. NOTRE RÉPONSE À UN PARENT DE MBORANTSUO QUI NOUS A ÉCRIT