THE IMPORTANCE OF THE ZIBILISING MISSION. L’IMPORTANCE DE LA MISSION ZIBILISATRICE







English Version

We are watching with a certain interest the approach taken by our compatriot Bertrand Zibi Abeghe, to shake the Gabonese political system in his own unique way. We find his approach refreshing because we agree with his appeal to the Gabonese youth to stay-away from Ali Bongo’s political rallies, which if observed, should result in the complete shutdown of these rallies and demonstrate that the Gabonese people are serious about not allowing Ali Bongo to stay in power.

Currently, there is no reason for any segment of the Gabonese population to support Ali Bongo, given the prevalence in the country of police brutality against citizens, the rampant corruption, the failure to pay civil servants, and the crumbling economy. The state-controlled media likes to show well attended Ali Bongo’s political rallies and if people stop going to these, then the state media will also stop showing such events since the images would demonstrate that Ali Bongo is indeed unpopular. It is by these kinds of actions that we will be successful in making the wheels of justice turn.

Contrary to what many people think, even in Gabon social media can be harnessed by citizens to organize an effective campaign against this oppressive regime. The majority of Gabonese have access to smartphone, thus they can be connected to the internet. We can use the internet to replace what would normally be ordinary mobilization strategies of meetings and traditional media campaign strategies—TV and Radio. Social media has become the new meeting place for having critical conversations about the future of the country. Bertrand Zibi Abeghe has understood this and the proof is that his actions are being very successful because they are relayed through social media while totally ignored by the state media.

The most important effect of Bertrand Zibi Abeghe’s actions is that it shows the Gabonese people that we could operate from a premise of courage. Given that the removal of fear is the first step towards having citizens who are truly involved in the liberation of their country and the democratic process, the symbol of this courageous compatriot is very important for all of us. If we want to change the Gabonese political system, we must inspire the citizens to be bold, despite the Ali Bongo’s regime attempts to threaten citizens with arrests. We must continue to have dissenting information shared across the various platforms.

Many Gabonese still refuse to participate in our movement, because they are trying to protect their jobs and their families. But now they are also directly affected by the economic challenges of the day. The Ali Bongo regime is broke and struggling to pay its civil servants on time. Even the military, which it has relied on in previous times to squash uprising is growing impatient. The participation of civil servants, teachers, doctors and nurses etc., in our movement is only a question of time. We must continue to educate the people and this is why the example of Bertrand Zibi Abeghe is critical.

This growing citizen movement will force the regime to come to term with the reality that it must leave power and ensures that any future regime that replaces it post 2016 elections, will have an enlightened citizen that will hold it to account and to have the citizens interests at heart and not be bent towards a particular individual or family.



Version française

Nous observons avec un certain intérêt l'approche adoptée par notre compatriote Bertrand Zibi Abeghe, de secouer le système politique gabonais à son unique manière. Nous trouvons son approche rafraîchissante parce que nous sommes d'accord avec son appel à la jeunesse gabonaise de rester-loin des rassemblements politiques d'Ali Bongo, qui si observé, devrait aboutir à l'arrêt total de ces rassemblements et démontrerait que le peuple gabonais soit sérieux dans son objectif de ne pas permettre à Ali Bongo de demeurer au pouvoir.

À l'heure actuelle, il n'y a aucune raison pour tout segment de la population gabonaise de soutenir Ali Bongo, compte tenu de la prévalence dans le pays de la brutalité policière envers les citoyens, de la corruption endémique, des difficultés de paiement des fonctionnaires, et de la ruine de l'économie. Les médias d’Etat aiment montrer les rassemblements politiques d’Ali Bongo avec des assistances nombreuses ; et si les gens ne vont plus à ces rassemblements, les médias d'Etat arrêteront également de diffuser de tels événements puisque ces images prouveront qu’Ali Bongo est en effet impopulaire. C’est par ce genre d'actions que nous allons réussir à faire tourner les rouages de la justice en notre faveur.

Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, même au Gabon les réseaux sociaux peuvent être exploitées par les citoyens afin d'organiser une campagne efficace contre ce régime oppressif. La majorité des gabonais ont accès aux smartphones, ainsi, ils peuvent être connectés à Internet. Nous pouvons utiliser l'Internet pour remplacer ce qui serait normalement des stratégies de mobilisation ordinaires et des stratégies de campagne médiatiques traditionnelles faites de TV et Radio. Les réseaux sociaux sont devenus les nouveaux lieux de rencontres pour avoir des conversations critiques au sujet de l'avenir du pays. Bertrand Zibi Abeghe a compris cela et la preuve en est que ses actions sont très réussies car relayées sur les réseaux sociaux, tout en étant totalement ignorées par les médias d'Etat.

L'effet le plus important des actions de Bertrand Zibi Abeghe est qu'il montre au peuple Gabonais que nous pourrions opérer à partir d'une position de courage. Étant donné que la suppression de la peur est la première étape à franchir pour avoir des citoyens qui soient vraiment impliqués dans la libération de leur pays et dans le processus démocratique, le symbole de ce compatriote courageux est très important pour nous tous. Si nous voulons changer le système politique gabonais, nous devons inspirer les citoyens à faire preuve d'audace, malgré le fait que le régime Ali Bongo tente de menacer les citoyens d’arrestations. Nous devons continuer à disséminer les informations dissidentes à travers les différentes plates-formes.

De nombreux gabonais refusent encore de participer à notre mouvement, parce qu'ils essaient de protéger leurs emplois et leurs familles. Mais maintenant, ils sont aussi directement affectés par les défis économiques actuels. Le régime Ali Bongo est fauché et a du mal à payer les fonctionnaires à temps. Même l'armée, sur laquelle il a compté jusqu'à maintenant pour écraser toute contestation, s’impatiente. La participation des fonctionnaires, des enseignants, des médecins et des infirmières, etc., à notre mouvement est seulement une question de temps. Nous devons continuer à éduquer les gens et c’est la raison pour laquelle l'exemple de Bertrand Zibi Abeghe est crucial.

Ce mouvement citoyen croissant va forcer le régime à se résoudre à la réalité qu'il doive quitter le pouvoir et assurer que tout futur régime qui le remplacerait après l’élection de 2016, fera face à des citoyens éclairés qui lui demanderont de rendre des comptes, d'avoir les intérêts des citoyens à cœur et de ne pas être au service d’une personne ou d’une famille particulière.

Comments

Popular posts from this blog

<b>URGENT: FOLLOWING OUR NOISY COMPLAINTS, THE US EMBASSY IN GABON HAS STEPPED BACK. URGENT : SUITE À NOS BRUYANTES PLAINTES, L’AMBASSADE DES USA AU GABON A RECULÉ</b>

<b>FRANCE WITHDRAWS ITS SECURITY ADVISORS FROM THE GABONESE SECURITY FORCES. LA FRANCE RETIRE SES COOPÉRANTS DES FORCES DE SÉCURITÉ GABONAISES </b>

<b>FRANCE HAS ASKED ALI BONGO TO RECOGNIZE JEAN PING’S VICTORY AS SOON AS TUESDAY. LA FRANCE AURAIT DEMANDÉ À ALI BONGO DE RECONNAITRE LA VICTOIRE DE JEAN PING DÈS MARDI</b>