SHOULD PEOPLE DESPAIR OF THE APATHY DISPLAYED BY MANY GABONESE? NO, ABSOLUTELY NOT! FAUT-IL DÉSESPÉRER DE L’APATHIE AFFICHÉE DE NOMBREUX GABONAIS? NON, ABSOLUMENT PAS!

 English version

 

 

Several readers wrote to us asking, given the low numbers of people who took to the street this weekend to protest against ritual crimes in Gabon, whether fighting for the Gabonese people was an exercise in futility. To all these readers who are concerned about the lack of involvement of many ordinary Gabonese citizens, we say unequivocally that despair should never be considered and that we must remain committed to justice, regardless of the number of people who would freely join this objective. To make our point we would like to present to you the reasoning below in image. The example we use below is that of the civil rights movement in the USA in the 1950s and 60s and more specifically, the example of Rosa Parks whose actions are considered to have started this extraordinary movement.

 

 

 

Version française

 

 

Plusieurs lecteurs nous ont écrit pour nous demander, vu le faible nombre de personnes qui sont descendues dans la rue ce week-end pour protester contre les crimes rituels au Gabon, si la lutte pour le peuple gabonais n’était pas un exercice futile. Pour tous ces lecteurs qui sont préoccupés par le manque d'implication d'un grand nombre de simples citoyens gabonais, nous disons clairement que le désespoir ne doit jamais être considéré et que nous devons rester attaché à la mission de justice, quel que soit le nombre de personnes qui y adhérerait librement. Pour faire valoir notre point de vue, nous tenons à vous présenter le raisonnement ci-dessous en image. L'exemple utilisé ci-dessous, celui du mouvement des droits civiques aux Etats-Unis dans les années 1950 et 60; et plus précisément, l'exemple de Rosa Parks dont les actions sont considérées comme ayant enclenché cet extraordinaire mouvement.

 

English version: In 1955, in Montgomery Alabama, Rosa Parks was coming from work along a long and exhausting day. The law in these days was that Black people had to be in the standing area in the back of public buses, while white people sat in the more comfortable front of the bus. But one day, Rosa Parks by herself, decided that enough was enough. Her soul was exhausted of obeying, acquiescing, accommodating, accepting foolish laws which said that she wasn't good enough to occupy a bus seat. That day, she did not ask herself why to other blacks went to the back of the bus. She took matter into her own had and decided to act. Something had gotten into her that wouldn't let her go along any more, something that turned a lifetime and generation of yes sir” into an electric moment of not anymore”.

 

Version française: En 1955, à Montgomery en Alabama, Rosa Parks revenait d’une longue et épuisante journée de travail. La loi en ces jours était que les Noirs devaient aller dans la zone debout à l'arrière des autobus publics, tandis que les blancs pouvaient s’assoir à l'avant plus confortables des autobus. Mais ce jour-là, Rosa Parks toute seule, décida que c'en était assez. Son âme était épuisée d'obéir, d’acquiescer, d’accepter les lois stupides qui lui disaient qu'elle n'était pas assez humaine pour occuper un siège d'autobus. Ce jour-là, elle ne se demanda pas pourquoi d'autres noirs étaient allés à l'arrière de l'autobus. Elle a pris d’elle-même le taureau par les cornes et se décida d'agir. Quelque chose s'était passée en elle qui lui demandait de ne plus se laisser faire; quelque chose qui a transformé sa vie et des générations à dire "oui monsieur" en un moment électrique de "non ça suffit!"

Rosa Parks in her prohibited seat
Rosa Parks assise dans le siège interdit

 

Rosa Parks is fingerprinted after being arrested for not giving up the seat. She is alone!
Rosa Parks se livrant à l’exercice de prélèvement d’empreintes suite à son arrestation pour avoir refusé de céder le siège. Elle est seule!

While Rosa Parks was being arrested, other blacks were obeying the law by standing at the back of the bus, they did nothing.
Pendant que Rosa Parks se faisait arrêter, d’autres noirs obéissaient à la loi en se tenant debout à l’arrière de l’autobus. Ils ne firent rien!

Martin Luther King comes to help Rosa Parks by organizing demonstrations in Alabama; he is also arrested in 1956. He is alone in jail!
Martin Luther King vient à la rescousse de Rosa Parks et organise des manifestations en Alabama, il est lui aussi arrêté et incarcéré en 1956. Il est seul en cellule!
 

In 1963, they would be more than a million to march with Martin Luther King in Washington.
En 1963, ils seront plus d’un million à marcher avec Martin Luther King à Washington.

In 2013, unveiling of Rosa Parks statue in the capitol in Washington.
En 2013, l’inauguration de la statue de Rosa Parks au Capitol à Washington.
 
In 2013, Martin Luther King statue in Washington.
En 2013, la statue de Martin Luther King à Washington.

In Gabon also, the beginnings are slow but we must not ask where the others are; they know where they are and who they are; let us do what we have to do and the course of history will take care of the rest.
Au Gabon aussi, les débuts sont timides mais ne nous demandons pas où sont les autres, ils savent où ils sont et qui ils sont; faisons ce que nous avons à faire et le cours de l’histoire fera le reste.


Comments

Popular posts from this blog

ARGUMENTS AS WEAK AND WITHOUT SUBTANCE AS THE PERSON ENOUNCING THEM. DES ARGUMENTS AUSSI BIDONS ET SANS CONTENANCE QUE CELUI QUI LES ÉNONCE

THIS IS WHY CENTRAL AFRICA HAS SUCH A LACK OF DEMOCRACY. VOICI POURQUOI L’AFRIQUE FRANCOPHONE EST SI PEU DÉMOCRATIQUE