ALERT: THE REGIME THREATENS TWO INDEPENDENT JOURNALISTS. ALERTE, LE RÉGIME MENACE DEUX JOURNALISTES INDÉPENDANTS



Photo: Desire Ename and/et Jean de Dieu Ntoutoume Eyi





English version


Mr. Désiré Ename and Mr. Jean de Dieu Ntoutoume Eyi are currently in danger of death.


A plan has been hatched by Patience Dabany, singer and mother of the President of the Republic, to liquidate physically before January 2014, Désiré Ename, Chief Editor of the newspaper Echos du Nord and Jean De Dieu Ntoutoume Eyi, Chief Editor of the newspaper Ezombolo. Patience Dabany held a meeting for that purpose at her home during the night of 30 to 31 of October 2013. In attendance were: a deputy commander of the Army- of the body of the Red Berets, a captain of the Red Berets and another red beret, a Warrant Chief of the Republican Guard.


The mother of the President of the Republic considers that Messrs. ENAME and Ntoutoume Eyi are a danger to the Bongo family. During that meeting, she also told them these henchmen that the Director of Echos du Nord holds very sensitive documents that could destabilize the regime of his son (which is true). Also she instructed her gathered henchmen to organize their execution by January 2014. A squadron has been established composed of the elements of the Red Berets and GR.
Their plan has four options for action:


1 / Murder the two journalists in their homes by simulating a burglary;
2 / To provoke them in the street; simulate a fight and murder them;
3 / To sabotage their vehicle so they would have a serious accident that may cause death;
4 / To poison them.


The world must be informed of this macabre project. It is unacceptable that a person decides to have such a decision on the lives or deaths of others.


Maitre Paulette Oyane-Ondo


Chairperson of the CDDH-Gabon,


Price of human rights in Central Africa



Version Français


Messieurs Désiré Ename et Jean de Dieu Ntoutoume Eyi sont actuellement en danger de mort.


Un plan a été ourdi par Patience Dabany, chanteuse et mère du Président de la République, pour liquider physiquement avant Janvier 2014, Désiré Ename, Directeur de la Publication du journal Echos du Nord et Jean De Dieu Ntoutoume Eyi, Directeur de la Publication du journal Ezombolo. Ladite Patience Dabany a tenu une réunion à cet effet chez elle dans la nuit du 30 au 31 octobre dernier. Y prenaient part: un commandant en second des Armées – Corps des Bérets rouges, un capitaine des Bérets rouge et un autre Beret rouge, un Adjudant-Chef major de la Garde républicaine.


La mère du Président de la République considère que Messieurs ENAME et Ntoutoume Eyi sont un danger pour la famille Bongo Ondimba. Au cours de cette même réunion, elle leur a par ailleurs appris à ses sbires que le Directeur d’Echos du Nord détient des dossiers très sensibles qui pourraient déstabiliser le régime de son fils (ce qui est vrai). Aussi a-t-elle chargé ses hommes de main ainsi réunis d'organiser leur exécution avant janvier 2014. Un escadron a été mis en place composé des éléments des Bérets rouges et de la GR.
Leur plan se décline en quatre possibilités d’action :


1/ Assassiner les deux journalistes dans leurs domiciles en simulant un cambriolage ;
2/ les provoquer dans la rue; simuler une bagarre et les assassiner;
3/ saboter leur véhicule pour qu'il commette un accident grave susceptible d'entrainer leur mort;
4/ Les empoisonner.


Le monde entier doit en être informé de ce projet macabre. Il est inadmissible qu'une personne décide de disposer à sa guise de la vie des autres.


Maître Paulette Oyane-Ondo,


Présidente du CDDH-Gabon,


Prix des droits de l'Homme pour l’Afrique centrale

Comments

Popular posts from this blog

ARGUMENTS AS WEAK AND WITHOUT SUBTANCE AS THE PERSON ENOUNCING THEM. DES ARGUMENTS AUSSI BIDONS ET SANS CONTENANCE QUE CELUI QUI LES ÉNONCE

THIS IS WHY CENTRAL AFRICA HAS SUCH A LACK OF DEMOCRACY. VOICI POURQUOI L’AFRIQUE FRANCOPHONE EST SI PEU DÉMOCRATIQUE