GERARD ELLA NGUEMA DARES TO GO BEYOND COWARDICE (PART II)! GERARD ELLA NGUEMA OSE ALLER AU DELÁ DE LA COUARDISE (DEUXIÈME PARTIE)!


Gerard Ella Nguema



English version


Before starting to write this post about this blog analysis of Gerard Ella Nguema's recent speech, we spent time reading what was being said by those who were disapproving of what he wrote. The funny things is that the partisans of the Ali Bongo's regime continue to accuse certain members of the opposition such as some members of the party Union Nationale, or even other political parties to have once been members of the PDG party and thus to have participated in the current situation of Gabon. This blog's opinion on that matter is that human beings are subject to evolution and reinvention; that people are shaped through interactions and experiences with other individuals and circumstances. People who have worked with Omar Bongo yesterday may well have evolved to realize that this association was wrong headed and they are absolutely within their rights to change course, reexamine their pathways and decide to rectify their life trajectory. Therefore, the voice that Gerard Ella Nguema raises in defense of those being oppressed in Gabon carries a message especially important for all citizens. We should listen.

What happens to humans throughout their life directly forms their identity, character and morality. For 45 years, the Gabonese people in their majority have been experiencing hardships and hurdles caused in part by the lack of political freedom in the country. This blog will not repeat the list of hurdles the Gabonese people have to overcome to survive; in his speech, Gerard Ella Nguema reviewed these difficulties faced by the population. His speech examines Gabonese life from many angles, in many contexts, all dictated by the Bongos. Any Gabonese individual at the most basic level, can speak for the people. When the supporters of the regime ask whether Gerard Ella Nguema or any other Gabonese citizen can claim to talk for the population, the answer is that no such mandate is needed because any citizen can have a vision, a drive and a commitment to achieve the betterment of the country. In this case, Gerard Ella Nguema demonstrates that he is a citizen leader, in that he sees a problem that needs to be fixed and a goal that needs to be achieved and he makes his proposal about what has to be done to tackle the problem. The reality is that there are a lot of people in Gabon who could have made the same declaration that Gerard Ella Nguema did make. But no one else did; he was the one who had the courage to say what needed to be said. This is the proof of leadership. Many people can have the idea, but not everybody has the courage to put the idea into motion. For that reason, Gerard Ella Nguema's speech is original and deserves to be commended.

The speech by Gerard Ella Nguema marks an evolution leading to a political inclination towards resistance by any available means. This is an aggressive protest against the enslavement of the Gabonese people. This speech advocates freedom at all cost even to the extent of a civil, social or political struggle. This is a speech that says no to the mental decapitation of the Gabonese people. This speech demands that in respect for their dignity; the Gabonese people forcefully must reclaim their freedom; because since this freedom is not given to them fairly by the Bongo regime, the citizens must take what is due to them. The ideal of course in Gabon would be to have togetherness, to live in a united nation where equality is the culture and brotherhood is ever present. This is not the case. Gerard Ella Nguema's approach is refreshing in the sense that it is not submissive and aims to stimulate and awaken the mind and the spirit of the Gabonese people. This speech says that it is time for Gabon to be separated from the Bongos, because the two have unfortunately become synonymous after 45 years.

One great gift of remarkable individuals is the ability to seize their time, to speak to their unique moment in history. With this speech, Gerard Ella Nguema has taken the first step in becoming such a leader. He has expressed a clear vision for a struggle waged for full equality and self determination for all Gabonese citizens. His message to the Gabonese people is for them to have pride, self-respect, and an awareness of their self worth. The Gabonese people have long realized that the Bongos power structure would never allow them to achieve the maturity of becoming a fully realized people. This is why this speech by Gerard Ella Nguema will be pilloried and stereotyped in the regime press for what they would call its extremism. The Ali Bongo media will use this speech by Gerard Ella Nguema to create a violently biased images of the opposition and the Union Nationale party.

In its quest to retain power, the Ali Bongo's regime and its media has done all it could, to paint all serious people who opposed them as a violent, power-hungry, extremist who were primarily interested in harming the country. The regime has attempted unsuccessfully to contrast the party Union Nationale, to others more malleable opposition elements. The Ali Bongo regime in essence has to create a fake opposition that would be presented to the public as "THE OPPOSITION". The problem is that these days, these fakes are so incompetent it's not even funny. Nevertheless, the Ali Bongo regime will continue to try to undermine the strengthening of the ties between the people and courageous independent political or civil society figures, because the regime is afraid of the potency of such a mix.

How does a society function when every citizen knows that they cannot possibly trust the people in power? There is no single or simple answer, but Gerard Ella Nguema is challenging all citizens to fight to realize self-defense, self-determination, self-respect, and political autonomy. This blog continues to believe that Gabon is at a fundamental turning point in its political history, in that it is at the threshold of a new phase. The dimension of this phase will be determined by the courage of the Gabonese people. Gerard Ella Nguema has made his contribution; people have to make theirs.





Version française


Avant de commencer la rédaction de ce billet sur la récente allocution de Gérard Ella Nguema, nous avons passé du temps à lire ce qui est dit par ceux qui désapprouvent de son discours. Le plus drôle est que les partisans du régime Ali Bongo continuent d'accuser certains membres de l'opposition, dont plusieurs membres de l'Union Nationale, ou même d'autres partis politiques, d'avoir été autrefois membres du PDG et donc d'avoir participé à la situation actuelle du Gabon. L'opinion de ce blog à ce sujet est que les êtres humains sont capables d'évolution et de réinvention; que les gens sont façonnés par les interactions et les expériences avec d'autres personnes et à travers diverses circonstances. Ceux qui ont travaillé avec Omar Bongo hier pourraient bien avoir évolué pour se rendre compte que cette association a été négative et ils sont absolument dans leur droit de changer de cap, de réexaminer leur direction et décider de rectifier leur trajectoire de vie. Par conséquent, la problématique que Gérard Ella Nguema soulève pour la défense de ceux qui sont enchaînés au Gabon est porteuse d'un message particulièrement important pour tous les citoyens. Nous devrions l'écouter.

Ce qui jalonne la vie d'une personne aide à former son identité, son caractère et sa moralité. Depuis 45 ans, le peuple gabonais dans sa majorité, connait des difficultés et des obstacles causés en partie par le manque de liberté politique dans le pays. Ce blog ne va pas répéter la liste de ces obstacles que doivent surmonter les populations gabonaises pour survivre; car dans son discours, Gérard Ella Nguema a examiné ces difficultés rencontrées par la population. Ce discours porte sur la vie au Gabon sous de nombreux angles, dans de nombreux contextes, tous dictés par la présence au pouvoir des Bongo. Tout gabonais peut fondamentalement parler pour le peuple. Lorsque les partisans du régime se demandent si Gérard Ella Nguema ou tout autre citoyen gabonais peut prétendre parler au nom de la population, la réponse est qu'un tel mandat n'est pas nécessaire parce que tout citoyen peut avoir une vision, une volonté et un engagement à réaliser le mieux-être dans le pays. Dans le cas présent, Gérard Ella Nguema démontre qu'il est un leader citoyen, qu'il constate un problème qui doit être corrigé et un objectif qui doit être atteint et qu'il fasse sa proposition de ce qui devrait être fait pour résoudre le problème. La réalité est qu'il y a beaucoup de gens au Gabon qui aurait fait la même déclaration que Gérard Ella Nguema dans leur chaumière. Mais personne d'autre ne l'a fait publiquement; il est celui qui a eu le courage de dire ce qui devait être dit. Ceci est preuve de leadership. Beaucoup de gens peuvent avoir l'idée, mais ce n'est pas tout le monde qui a le courage de mettre l'idée en mouvement. Pour cette raison, la déclaration de Gérard Ella Nguema est originale et mérite d'être saluée.

Le discours de Gérard Ella Nguema marque une évolution conduisant à une inclinaison politique vers la résistance par tous les moyens possibles. Il s'agit d'une contestation énergique contre l'asservissement du peuple gabonais. Ce discours prône la liberté à tout prix, même au prix d'un combat social ou politique. Il s'agit d'un discours qui dit non à la décapitation mentale du peuple gabonais. Ce discours exige que par respect de leur dignité, le peuple gabonais aille à la reconquête de sa liberté même par la force; parce que, vu que cette liberté ne leur est pas donnée par le régime Bongo, les citoyens doivent prendre de force, ce qui leur est dû. L'idéal bien sûr au Gabon serait de vivre dans un état épanoui, dans une nation unie, où l'égalité est la culture politique et sociale, et la fraternité toujours présente. Mais ce n'est pas le cas! L'approche de Gérard Ella Nguema est rafraîchissante dans le sens où elle n'est faite d'aucune soumission et a pour but de stimuler et réveiller l'esprit et l'inconscient du peuple gabonais. Ce discours, dit qu'il est temps pour le Gabon d'être séparé des Bongos, parce que les deux sont malheureusement devenus synonymes après 45 ans.

Un des attributs d'individus remarquables est la capacité de saisir leur instant, d'intervenir à leur moment unique dans l'histoire. Avec ce discours, Gérard Ella Nguema a fait le premier pas vers un destin de leader. Il a exprimé une vision claire d'une lutte menée pour la pleine égalité et l'autodétermination pour tous les citoyens gabonais. Son message au peuple gabonais est pour eux d'avoir la fierté, le respect de soi et la conscience de leur propre valeur. Les Gabonais ont compris depuis longtemps que la structure du pouvoir Bongo ne leur permettrait jamais d'atteindre la maturité et de devenir un peuple pleinement réalisé. C'est pourquoi ce discours de Gérard Ella Nguema sera mis au pilori et stéréotypé dans la presse du régime pour ce qu'ils appelleront son extrémisme. Les médias d'Ali Bongo vont utiliser ce discours de Gérard Ella Nguema pour créer une image violente et biaisée de l'opposition et du parti Union Nationale.

Dans sa quête pour se maintenir au pouvoir, le régime Ali Bongo et ses médias font tout ce qu'ils peuvent pour peindre tous les gens sérieux s'opposant à eux comme étant violents, assoiffés de pouvoir, et des extrémistes qui voudraient surtout nuire au pays. Le régime a tenté en vain d'opposer l'Union Nationale à d'autres éléments de l'opposition jugés plus malléables. Le régime Ali Bongo, en substance doit créer une opposition factice qui sera présentée au public comme «l'opposition». Le problème est que de nos jours, ces contrefaçons d'opposition sont tellement incompétentes que la parodie n'est même plus drôle. Néanmoins, le régime Ali Bongo va continuer à tenter de saper le renforcement des liens entre le peuple et les citoyens courageux indépendants de la société civile ou de certains partis politiques, parce que le régime a peur de la puissance d'un tel cocktail.

Comment fonctionne une société dans laquelle chaque citoyen sait qu'il ne peut pas faire confiance à ceux qui sont au pouvoir? Il n'y a pas de réponse simple ou unique, mais Gérard Ella Nguema a lancé un défi à tous les citoyens: qu'ils se battent pour organiser leur self-défense, à réaliser leur autodétermination, leur respect de soi et leur autonomie politique. Ce blog continue de croire que le Gabon est à un tournant fondamental de son histoire politique, en ce qu'il soit au seuil d'une nouvelle phase. La dimension que prendra cette phase sera déterminée par le courage du peuple gabonais. Gérard Ella Nguema a apporté sa contribution; à tous les citoyens d'apporter les leurs.

Comments

Popular posts from this blog

<b>URGENT: FOLLOWING OUR NOISY COMPLAINTS, THE US EMBASSY IN GABON HAS STEPPED BACK. URGENT : SUITE À NOS BRUYANTES PLAINTES, L’AMBASSADE DES USA AU GABON A RECULÉ</b>

<b>FRANCE WITHDRAWS ITS SECURITY ADVISORS FROM THE GABONESE SECURITY FORCES. LA FRANCE RETIRE SES COOPÉRANTS DES FORCES DE SÉCURITÉ GABONAISES </b>

<b>FRANCE HAS ASKED ALI BONGO TO RECOGNIZE JEAN PING’S VICTORY AS SOON AS TUESDAY. LA FRANCE AURAIT DEMANDÉ À ALI BONGO DE RECONNAITRE LA VICTOIRE DE JEAN PING DÈS MARDI</b>