OBAMA'S VICTORY IS THE VICTORY OF BRAINS. IN AFRICA, CAN BRAINS WIN? LA VICTOIRE D'OBAMA EST LA VICTOIRE DES CERVEAUX. EN AFRIQUE, LES CERVEAUX PEUVENT-ILS S'IMPOSER?






English version



Those who watched the election coverage on the excellent American cable TV channels such as CNN or MSNBC, saw that as soon as Obama was declared the winner by clinching the pivotal state of Ohio, all the analysts said that team Obama had executed their game plan to perfection and won every state they said they were going to win. President Bill Clinton's campaign strategist, the brilliant James Carville declared on CNN that Obama's team was the best campaign team in the history of the USA, while MSNBC said that the secret of team Obama was to trust the intelligence of the electorate and instead of lying and twisting fact like Romney did, they told to truth to the electors because they bet that if people were respected and told the truth, they would vote for the person they know is the most likely to help them and to help their country.


All analysts were unanimous that the quartet made of Barack Obama, David Axelrod (Senior Political Strategist), David Plouffe (Senior Adviser) and Jim Messina (Campaign manager), had revolutionized twice in 4 years, how campaigns are waged in the USA. They did it in 2008 and again in 2012. Barack Obama had a decisive advantage: he had a better team made of extremely brilliant people and that team ran a first-rate campaign. In the end, Romney never had a chance because in fact, the election was never close. Barack Obama won re-election with 303 electoral votes (Florida has not been awarded yet but its 29 electoral votes will probably go to Obama), against 206 only for Mitt Romney who never got closer to the 270 he needed to win. The candidate of “hope and change” Barack Obama, beat the big business Republican candidate Mitt Romney who is a multi millionaire, in the trenches, by a string of precise targeted victories in state that mattered. The Obama's team studied the map of the USA and determined were they had to win and cultivated these voters and made sure they got out and voted.


Contrary to what we see in our country, Gabon; the candidate chosen by the American people was declared the winner. No shenanigans, no rigging of the vote, just plain democracy. In a democracy, presidents are elected on the basis of their accomplishments and Obama had many accomplishments after only 4 years in office. Here are just 20 accomplishments of Barack Obama in 4 years. There are many more.


1. Passed Health Care Reform: After five presidents over a century failed to create universal health insurance, signed the Affordable Care Act in2010.


2. Passed the Stimulus: Signed $787 billion American Recovery and Reinvestment Act in 2009 to spur economic growth amid greatest recession since the Great Depression.


3. Passed Wall Street Reform: Signed the Dodd-Frank Wall Street Reform and Consumer Protection Act in 2010 to re-regulate the financial sector after its practices caused the Great Recession.


4. Ended the War in Iraq: Ordered all U.S. military forces out of Iraq. Last troops left on December 18, 2011.


5. Began Drawdown of War in Afghanistan: From a peak of 101,000 troops in June 2011, U.S. forces are now down to 91,000, with 23,000 slated to leave by the end of summer 2012.


6. Eliminated Osama bin laden: In 2011, ordered special forces raid of secret compound in Abbottabad, Pakistan, in which the al-Qaeda leader was killed.


7. Turned Around U.S. Auto Industry: In 2009, injected $62 billion in federal money into ailing GM and Chrysler. Since bottoming out in 2009, the auto industry has added more than 100,000 jobs. In 2011, the Big Three automakers all gained market share for the first time in two decades.


8. Recapitalized Banks: Got banks back on their feet at essentially zero cost to the government.


9. Repealed “Don’t Ask, Don’t Tell”: allowing gays and lesbians to serve openly in the military.


10. Toppled Moammar Gaddafi


11. Told Mubarak to Go


12. Reversed Bush Torture Policies


13. Improved America’s Image Abroad


14. Kicked Banks Out of Federal Student Loan Program, Expanded Pell Grant Spending: Starting July 2010 all students began getting their federal student loans directly from the federal government.


15. Created Race to the Top: to encourage and reward states for education reform.


16. Boosted Fuel Efficiency Standards: this will double the fuel economy for cars and trucks by 2025.


17. Coordinated International Response to Financial Crisis: To keep world economy out of recession in 2009 and 2010, helped secure from G-20 nations more than $500 billion for the IMF to provide lines of credit and other support to emerging market countries.


18. Passed Mini Stimuli: To help families hurt by the recession and spur the economy as stimulus spending declined, signed series of measures to extend unemployment insurance and cut payroll taxes.


19. Began Asia “Pivot”: reoriented American military and diplomatic priorities and focus from the Middle East and Europe to the Asian-Pacific region.


20. Increased Support for Veterans: increased 2010 Department of Veterans Affairs budget by 16 percent and 2011 budget by 10 percent. Also signed new GI bill offering $78 billion in tuition assistance over a decade, and provided multiple tax credits to encourage businesses to hire veterans.


To this list, we can add the creation of more than 5 million jobs, given than when Obama came to power, the USA was losing 800000 jobs a month. Looking at this list of 20 accomplishments, we can ask, what has Ali Bongo done in 3 years? When this blog looks at Obama's victory, his family, his team of very intelligent advisers, we ask why can't we do the same in Gabon? Why can't we be allowed to elect somebody we know empathizes with us and has the interest of the country at heart? Why do we have to be ruled by a mediocre family whose members continue to think that they are the masters of our Universe? When would Gabonese people be allowed to express their talents and put these talents to the service of their country? Everyday, we painfully witness how Ali Bongo's limits are cruelly and painfully exposed, and yet he is the president of Gabon and no one else can aspire to occupy that position as long as he is alive! When would the Gabonese people finally have the opportunity to be "PROUD" of their president and his family? When will they be allowed to be proud of the people ruling the country? When would smart and brilliant people rule Gabon?


On average, democracies outperform dictatorships in terms of long-term economic growth and political stability. In a democracy, as we can see above with everything Obama has done in just 4 years, if a president wants to be reelected, he has to make the voters happy which means he has to do public good. In a dictatorship as is the unfortunate case of Gabon, Ali Bongo's political survival depends on his ability to pay off his oligarch buddies, the army and his ruling party. Each one of those segments asks for a lot of money; hence, Ali Bongo is has to squander more state resources in direct payouts to regime supporters. This is the reality of Gabon and in such a system, progress is all but impossible, because for the Bongos, losing power means losing everything and they have an incentive to keep themselves in power for ever, until somebody decides to stop this monarchic insanity. Until then, the brilliant and capable people of Gabon would have to wait.






Version française



Ceux qui ont regardé la couverture des élections américaines sur les excellentes chaine de télévision câblées comme CNN ou MSNBC, on pu constater qu'aussitôt qu'Obama fut déclaré vainqueur en remportant l'état de l'Ohio, tous les analystes allèrent à la conclusion que l'équipe Obama avaient exécuté son plan de match à la perfection et avait remporté tous les États qu'elle s'était fixée l'objectif de gagner. Le stratège des campagnes du président Bill Clinton, le génial James Carville a déclaré sur CNN que l'équipe Obama est la meilleure équipe de campagne de toute l'histoire des Etats-Unis, tandis que MSNBC a dit que le secret de l'équipe Obama a été de faire confiance à l'intelligence de l'électorat au lieu de mentir comme Romney l'a fait; l'équipe Obama a dit la vérité aux électeurs car elle a fait le pari que si les gens étaient respectés et sentaient qu'on leur disait la vérité, ils voteraient pour la personne la plus susceptible de les aider et d'aider leur pays.


Tous les analystes sont unanimes que le quatuor fait de Barack Obama, David Axelrod (principal stratège politique), David Plouffe (génie des chiffres) et Jim Messina (Directeur de campagne), a réalisé l'impossible exploit de révolutionner deux fois en 4 ans, la manière dont les campagnes sont menées aux Etats-Unis. Ils l'ont fait en 2008 et de nouveau en 2012. Barack Obama avait un avantage décisif: celui d'une équipe composée de gens extrêmement brillants et capable de mener une campagne de premier ordre. En fin de compte, Romney n'a jamais eu de chance parce qu'en fait, l'élection n'a jamais été à sa portée. Barack Obama a été réélu avec 303 voix de grands électeurs (la Floride n'a pas encore été attribuée, mais ses 29 grands électeurs iront probablement à Obama), contre 206 seulement pour Mitt Romney, qui n'a donc jamais été proche de la marque de 270 nécessaire pour gagner. Le candidat de «l'espoir et du changement" Barack Obama, a laminé le candidat républicain du big business, Mitt Romney qui est lui-même multi milliardaire, grâce à une série de victoires précises et ciblées dans les états qui étaient importants. L'équipe Obama a étudié la carte des Etats-Unis et déterminé où il lui était crucial de gagner et ainsi cultiver ces électeurs qui au finish se sont mobilisés et fait en sorte qu'Obama soit réélu. Ici, point de truquage ni de conneries comme la CENAP ou la Cour Constitutionnelle de Mborantsuo. C'est la cervelle qui a travaillé et c'est elle qui a gagné.


Contrairement à ce que nous voyons dans notre pays, le Gabon, le candidat choisi par le peuple américain a été déclaré vainqueur. Pas de manigances, ni manipulation du vote, tout simplement de la démocratie. Dans une démocratie, les présidents sont élus sur la base de leurs réalisations et Obama a de nombreuses réalisations après seulement 4 ans de mandat. Voici seulement 20 des réalisations de Barack Obama en 4 ans. Il y en a beaucoup plus.


1. Passage de la réforme de l'assurance maladie universelle: Après cinq présidents qui ont essayé pendant plus d'un siècle, sans réussir à créer une assurance maladie universelle, Obama a signé la loi sur l'assurance maladie universelle en 2010.


2. Passage du stumulus: Signature de l'American Recovery and Reinvestment Act en 2009 pour le montant de 787 milliards de dollars pour stimuler la croissance économique dans un contexte de grande récession.


3. Passage de la réforme de Wall Street: Signature de la loi Dodd-Frank Wall Street Reform et de la loi sur la protection des consommateurs en 2010 pour re-réguler le secteur financier après ses pratiques qui ont causé la grande récession de 2008.


4. Fin de la guerre en Irak: ordonne le retrait de toutes les forces militaires américaines d'Irak. Les dernières troupes se sont retirés le 18 Décembre 2011.


5. Début du retrait des forces d'Afghanistan: D'un sommet de 101000 soldats en Juin 2011, les forces américaines sont maintenant à 91000, avec 23000 supplémentaires qui sont prévues de quitter l'Afghanistan à la fin 2012.


6. Élimination d'Oussama ben Laden: En 2011, Obama a ordonné le raid par ses forces spéciales du refuge secret d'Abbottabad, au Pakistan, dans lequel le chef d'Al-Qaïda se trouvait.


7. Revitalisation de l'industrie automobile américaine: en 2009, Obama a injecté 62 milliards de dollars en fonds fédéraux dans GM et Chrysler qui était au bord de la faillite. Depuis 2009, l'industrie automobile a rebondi et créé plus de 100.000 emplois. En 2011, les trois grands constructeurs GM et Chrysler et Ford ont tous gagné en parts de marché, pour la première fois en deux décennies.


8. Recapitalisation des banques: Obama a permis aux banques de se remettre sur pieds à pratiquement zéro coût pour le gouvernement, les banques ayant toutes déjà remboursées les prêts avec intérêts.


9. Abrogation de " Don’t Ask, Don’t Tell ": permettant ainsi aux homosexuels de servir ouvertement dans l'armée.


10. Renversement de Mouammar Kadhafi


11. Poussa Moubarak à quitter le pouvoir


12. Arrêt de la politique de torture de Bush


13. Amélioration de l'image des USA à l'étranger


14. Interdiction aux banques de participer au programme fédéral de prêts aux étudiants et augmentation des bourses Pell: à partir de Juillet 2010, tous les étudiants ont commencé à recevoir leurs prêts étudiants directement du gouvernement fédéral et non des banques qui leur faisaient rembourser a hauts taux d'intérêts.


15. Création de Race to the Top: encourager et de récompenser les États ayant des bonnes performances en éducation.


16. Augmentation des standards de consommation en carburant des automobiles: exigence qu'en 2025, les automobiles devront toutes consommer 2 fois moins de carburant qu'aujourd'hui.


17. Coordination de la réponse internationale face à la crise financière: Pour éviter l'effondrement de l'économie mondiale lors de la récession de 2009, Obama demande aux nations du G-20 d'injecter plus de $ 500 milliards au FMI afin de fournir des lignes de crédit aux pays en détresse.


18. Passage du mini stimulus: Pour aider les familles touchées par la récession et stimuler l'économie dans les dépenses de relance qui avaient diminuées. Signature d'une série de mesures visant à étendre l'assurance-chômage et de réduire les charges sociales des ménages.


19. Début du pivot vers l'Asie: réorienter les priorités militaires et diplomatiques américaines vers l'asie et se concentrer sur cette région.


20. Soutien accru pour les militaires: augmentation en 2010 du budget du Département des Anciens Combattants, de 16% et en 2011 de 10%. Également signature d'un nouveau GI Bill offrant 78 milliards de dollars en aide financière aux militaires et aussi mise a le disposition des entreprises de plusieurs crédits d'impôt pour les encourager à embaucher des anciens combattants.


À cette liste, on peut ajouter bien d'autres réalisations, comme la création de plus de 5 millions d'emplois, chose remarquable étant donné que quand Obama est arrivé au pouvoir, les Etats-Unis perdait 800000 emplois par mois. En regardant cette liste de 20 réalisations, nous pouvons légitimement nous demander ce qu'a fait Ali Bongo pendant 3 ans. Lorsque ce blog se penche sur la victoire d'Obama, sa famille, son équipe de conseillers très intelligents, nous nous demandons pourquoi ne pouvons-nous pas faire la même chose au Gabon? Pourquoi ne pouvons-nous pas être autorisés à élire quelqu'un que nous savons de cœur avec nous et qui a l'intérêt du pays comme premier objectif? Pourquoi devons-nous être dirigés par une famille médiocre dont les membres continuent à penser qu'ils sont les maîtres de notre Univers? Quand auront les gabonais, l'autorisation d'exprimer leurs talents et de mettre ces talents au service de leur pays? Tous les jours, nous avons douloureusement les preuves des limites d'Ali Bongo qui nous sont cruellement et péniblement révélées; et pourtant il est le président du Gabon et personne d'autre ne peut aspirer à occuper ce poste tant qu'il sera vivant! Quant est ce que le peuple gabonais aurait-il enfin l'occasion d'être «fier» de son président et de sa famille? Quand est-ce que vont les gabonais avoir des dirigeants dont ils sont dignes, à la tête du pays? Quand verrons-nous des gens intelligents et brillants à la tête du Gabon?


En moyenne, les démocraties sont de loin plus performantes que les dictatures à long terme, en termes de croissance économique et stabilité politique. Dans une démocratie, comme on peut le voir ci-dessus avec tout ce qu'Obama a fait en seulement 4 ans, si un président veut être réélu, il doit satisfaire les électeurs, ce qui signifie réaliser des projets qui ont un impact public. Dans une dictature comme c'est le cas malheureusement au Gabon, la survie politique d'Ali Bongo dépend de sa capacité à satisfaire ses copains oligarques, l'armée et son parti. Chacun de ces segments demande beaucoup d'argent, ce qui fait qu'Ali Bongo doit gaspiller des ressources étatiques en paiements directs aux partisans du régime. Telle est la réalité du Gabon et dans un tel système, le progrès est tout à fait impossible, car pour les Bongo, perdre le pouvoir signifie la perte de tout. Ils ont donc tout intérêt à se maintenir au pouvoir pour toujours, jusqu'à ce que quelqu'un décide d'arrêter cette folie monarchique. Jusqu'à ce que cela arrive, les gens brillants et capables au Gabon, devront encore attendre.

Comments

Popular posts from this blog

ARGUMENTS AS WEAK AND WITHOUT SUBTANCE AS THE PERSON ENOUNCING THEM. DES ARGUMENTS AUSSI BIDONS ET SANS CONTENANCE QUE CELUI QUI LES ÉNONCE

WHAT IS THE TAKE HOME MESSAGE OF JEAN PING APPEARANCE ON FRANCE 24? QUE RETENIR DU PASSAGE DE JEAN PING SUR FRANCE 24 ?

OUR RESPONSE TO A RELATIVE OF MBORANTSUO WHO HAS WRITTEN TO US. NOTRE RÉPONSE À UN PARENT DE MBORANTSUO QUI NOUS A ÉCRIT