NOTHING SAYS CHARITABLE FOUNDATION BETTER THAN A GOLD AND DIAMOND CHOPARD WATCH! RIEN NE DIT FONDATION CARITATIVE MIEUX QU'UNE MONTRE CHOPARD OR-DIAMANT!








English version


We already knew Sylvia Bongo's taste for luxury goods as it was revealed some times ago in the French press that she had gone on a little spending spree at Place Vendome in Paris and blown a meager 1 million Euros in about one hour on clothing and jewelry; which she put on her American Express Centurion Card, a card known as a status symbol for millionaire rappers, athletes and all kinds of "nouveaux riches". By the way, to obtain this card one must have a net worth of a minimum of $20 million, pay an entry fee of $7500 plus an annual membership fee of $2500. As American Express advertises, membership has its privilege!

When asked about these expenditures by his wife by the journalist Alain Foka of France 24 during an interview in the presidential palace of Libreville, Ali Bongo had nothing better to say than almost bragging that his wife was entitled to purchase what we wanted because neither he nor his wife are only now discovering money. He said that they have had money for a long time, so this blog supposes that for Ali Bongo, when people have money, they can blow it ostentatiously even while the people of the country they preside over are getting poorer and poorer.

A recent article by the weekly newspaper, Le Temps, tells us that some shadowy business people have been interacting with Sylvia Bongo through her charity called The Sylvia Bongo Foundation. The newspaper le temps has published emails sent by an individual called Carlos Ramjanali representing a Chinese company called CRBC. It was on behalf of that company that Carlos Ramjanali was informing Sylvia Bongo representatives at her foundation that the CRBC wanted to contribute to the foundation, and to show good will, Carlos Ramjanali was going to present Sylvia Bongo with a gift of an expensive gold and diamond Chopard watch. This blog did looked online and the cheapest gold and diamond watch made by Chopard cost about $30000. The question is why would anybody want to support a charitable foundation by giving an expensive watch to its founder? Since when do luxury items constitute normal donation to help the poor and the needy?

Dear readers, the reality is that CRBC or China Road and Bridge Corporation wanted to contribute to Sylvia Bongo foundation so they could have road building contracts on Gabon. This is how business is done in Gabon and how contracts are awarded. Shady business people have figured out that Ali Bongo, his wife, family and friends have expensive taste for luxury goods and it is a good investment for these companies to give to Sylvia Bongo an expensive watch and get secret contracts in return worth tens of millions of dollars.

This is the little comedy Sylvia Bongo plays with her foundation. Going to visit the general hospital of Libreville and cry because women are giving birth on dirty floors; then hopping on a plane and go to Fifth Avenue in New York, Place Vendome in Paris or Harrods in London, to splurge on Louis Vuitton, Armani, Van Cleef and Arpels etc., while the Gabonese people continue to live and die in poverty. Sylvia Bongo loves her bling and it seems that people wanting to have contracts in Gabon are aware of that and willing to offer her some to open the gate to the Gabonese treasury.

So goes charity in Gabon under the leadership of the lady of heart, Sylvia Bongo.





Version française


Nous savions déjà que Sylvia Bongo avait un penchant pour les produits de luxe comme cela avait été révélé il y a quelques temps dans la presse française disant qu'elle était coutumière de folles dépenses à la Place Vendôme à Paris où en une occasion, elle aurait soufflé un maigre million d'euros en environ une heure sur des vêtements et des bijoux; dépenses qu'elle aurait mises sur sa carte American Express Centurion, une carte connue comme symbole de statut social pour les rappeurs millionnaires, les sportifs et toutes sortes de «nouveaux riches». Par ailleurs, pour obtenir cette carte, il faut disposer d'un avoir net d'au moins 20 millions de dollars, payer un droit d'entrée de 7500 $, plus une cotisation annuelle de 2500 $. Comme American Express l'annonce dans ses publicités, être membre a ses privilèges!

Lorsqu'on interrogé sur les dépenses de sa femme par le journaliste Alain Foka de France 24 lors d'un entretien au palais présidentiel de Libreville, Ali Bongo n'eut rien de mieux à dire que de presque se vanter que sa femme avait le droit d'acheter tout ce qui lui plaisait, parce que ni lui, ni sa femme ne découvraient l'argent. Il dit que ça faisait un moment déjà qu'ils avaient de l'argent. Alors ce blog suppose que pour Ali Bongo, quand les gens ont de l'argent, ils peuvent le claquer avec ostentation alors même que les populations du pays qu'ils président et pillent sont de plus en plus pauvres.

Un récent article de l'hebdomadaire Le Temps, parle de sulfureux affairistes qui seraient en interaction avec Sylvia Bongo à travers sa fondation caritative, La Fondation Sylvia Bongo. Le journal Le Temps a publié les emails envoyés par un individu nommé Carlos Ramjanali représentant une société chinoise appelée CRBC. C'est au nom de cette société que Carlos Ramjanali a informé les représentants de Sylvia Bongo à sa fondation que le CRBC désirait contribuer à la fondation, et comme geste de bonne volonté, Carlos Ramjanali allait présenter à Sylvia Bongo un cadeau coûteux d'une montre Chopard en or et diamants. Ce blog s'est renseigné et a trouvée que la moins chère des montres Chopard en or et diamants coûtait environ 30000 $. La question est de savoir pourquoi quelqu'un voudrait soutenir une fondation de bienfaisance en offrant une montre de valeur à sa fondatrice? Depuis quand les articles de luxe constituent des dons normaux pour aider les pauvres et les nécessiteux?

Chers lecteurs, la réalité est que la CRBC ou China Road and Bridge Corporation a voulu contribuer à la fondation Sylvia Bongo afin d'avoir des contrats de construction de routes au Gabon. Voilà comment on fait des affaires au Gabon et comment les contrats sont attribués. Les gens d'affaires louches ont compris qu'Ali Bongo, sa femme, sa famille et ses amis ont un faible pour le dispendieux et c'est un bon investissement pour ces entreprises d'offrir à Sylvia Bongo une montre de luxe et obtenir des contrats secrets en retour valant des dizaines de millions de dollars.

Voila la petite comédie que joue Sylvia Bongo avec sa fondation. Aller visiter l'Hôpital Général de Libreville et pleurer à chaudes larmes sur son perron parce que les femmes y donnent naissance à même le sol sale; puis pour se consoler saute dans un avion et va sur la Cinquième Avenue à New York, la Place Vendôme à Paris ou à Londres chez Harrods, faire des folies en Louis Vuitton, Armani, Van Cleef and Arpels etc., tandis que le peuple gabonais continuer à vivre et mourir dans la pauvreté. Sylvia Bongo aime son bling et il semble que les gens qui veulent avoir des contrats au Gabon sont conscients de cela et prêts à lui en offrir pour se voir ouvrir les portes du Trésor gabonais.

Ainsi va la charité au Gabon sous la direction de la dame de cœur, Sylvia Bongo.







Comments

Popular posts from this blog

URGENT: FOLLOWING OUR NOISY COMPLAINTS, THE US EMBASSY IN GABON HAS STEPPED BACK. URGENT : SUITE À NOS BRUYANTES PLAINTES, L’AMBASSADE DES USA AU GABON A RECULÉ

FRANCE WITHDRAWS ITS SECURITY ADVISORS FROM THE GABONESE SECURITY FORCES. LA FRANCE RETIRE SES COOPÉRANTS DES FORCES DE SÉCURITÉ GABONAISES

FRANCE HAS ASKED ALI BONGO TO RECOGNIZE JEAN PING’S VICTORY AS SOON AS TUESDAY. LA FRANCE AURAIT DEMANDÉ À ALI BONGO DE RECONNAITRE LA VICTOIRE DE JEAN PING DÈS MARDI