IT IS BIZARRE TO HEAR THAT ALI BONGO IS TRYING TO RECONCILE WITH SOMEONE HIS PRESS CONSIDERS DEAD! BIZARRE QU’ALI BONGO CHERCHE Á SE RÉCONCILIER AVEC CELUI QUE SA PRESSE CONSIDÈRE COMME MORT!








English version


Every day that God makes, Ali Bongo stumblings become increasingly hilarious. The Gabonese newspaper La Calotte in its latest issue reveals that Ali Bongo is using every means to bring André Mba Obame to better feelings towards him and bury the hatchet, or to smoke the peace pipe. Indeed, if we believe the contents of that newspaper, Ali Bongo is deploying a battery of figures, often religious, to flex his ex-friend Andre Mba Obame and make him become yet again a future mate. But hey, since this blog is not in the secrets of these negotiations, we will give for the time being, the benefit of the doubt to that this article which made us smile because we still remember the spots on Gabon Television and TéléAfrica in several national languages, the editorials by Koumba Mathieu, David Ella Mintsa and colleagues, telling us that André Mba Obame was practically on his death bed and devoid of all his faculties both physical and mental. So we have a small question for the "emergents": since for the regime the death of André Mba Obame is imminent, why seek reconciliation at the last minute, instead of letting Allah rid you of this troublemaker?

The newspaper La Calotte informs us that Ali Bongo has asked in turn, the archbishops of Kinshasa and Libreville, Laurent Monsengwo and Basile Mvé Engone to intercede with André Mba Obame or his relatives; but so far these efforts have been met with failure. Apparently, Andre Mba Obame is not giving any favorable response to these requests to make peace, to suspend hostilities, to decide on a truce and reconciliation. These negotiations once again highlight the hypocrisy of Ali Bongo and his entourage. Why do we use a term as harsh as "hypocrisy"? For the following reasons, dear readers:

1. Is it only now that Ali Bongo realizes that Basile Mvé Engone is a human being with some influence that can be useful? The same Basile Mvé Engone, an Archbishop, on whom Ali Bongo’s press, namely La Griffe which is edited from the offices of Ali Bongo as presidential palace, piss and defecate with regularity. This is the same Basile Mvé Engone who must convince André Mba Obame to go and reconcile with Ali Bongo! The Bongos are kidding, eh! That same Basile Mvé Engone whom the regime accused in 2011 of attempting a coup d’état with Marc Ona Essangui, Paulette Oyane Ondo, André Mba Obame and company, with the recruitment of mercenaries, among them a Spaniard by the name of José Bescos Turullenque. This is that Archbishop of Libreville whom the regime describes as bloodthirsty, who must now reconcile André Mba Obame and Ali Bongo! Oh the emergents!

2. A few days after the assault of the security forces on Gabonese citizens trying to organize a meeting in Cocotiers in Libreville; assault that resulted in the loss of a fellow Gabonese citizen, the public television channel Gabon Television, undertook to insert in their news programs and this for several days, a document whose content argued that the health of Andre Mba Obame was very critical; that segment was depicting the situation in these terms: "it has become clear to all that André Mba Obame is sick, he is very ill. His condition concerns the national press and does not leave the Government of the Republic indifferent." The document than showed the Interior Minister Jean Francois Ndongou, saying he would set up a national and even international medical commission to determine the mental and physical state of health of Andre Mba Obame and considered sending him for treatment out of the country on humanitarian grounds through the CNAMGS. Dear readers, you understand that we were there in full circus. Further, the segment said: "AMO is not doing well. Better, he is not the same as yesterday. In other words, André Mba Obame is not physically or mentally able to do politics, let alone make decisions that concern the lives of his followers. The question is: who is the beneficiary of the disturbances of this patient?" Dear readers, the message of this segment broadcasted in a loop for several days on Gabon Television is clear to everyone. The regime wanted to spread rumors that André Mba Obame was on his deathbed and that the extreme unction was soon to be administered to him.

So, dear readers, this blog wonders why Ali Bongo seeks to negotiate with someone who according to his press, is sick and no longer able to be in politics, nor even in possession of his mental and physical capacities? Another irony, to negotiate with that almost dead person, Ali Bongo uses the good offices of one of the most regularly insulted archbishops on the planet. Well, the Bongos have their reasons that reason cannot understand!





Version française


Chaque jour que Dieu fait, les tâtonnements d’Ali Bongo deviennent de plus en plus hilarants. C’est le journal gabonais La Calotte qui dans sa dernière livraison, révèle qu’Ali Bongo userait de tous les moyens pour ramener André Mba Obame à de meilleurs sentiments à son égard et enterrer la hache de guerre, si ce n’est fumer le calumet de la paix. En effet, s’il faut croire au contenu de ce journal, Ali Bongo déploie une batterie de personnalités, souvent religieuses, pour faire fléchir son ex-ami André Mba Obame et en faire un futur pote. Mais bon, ce blog n’étant pas dans les secrets de ces tractations, nous accorderons le temps de ce billet, le bénéfice du doute à cet article dont la lecture nous a fait sourir en coin car ayant encore en mémoire les spots de Gabon Télévision et TéléAfrica dans les principales langues nationales, les éditoriaux de Mathieu Koumba, David Ella Mintsa et collègues, nous annonçant qu’André Mba Obame serait pratiquement dans le couloir de la mort et dépourvu de toutes ses facultés autant physiques que mentales. Alors nous avons une petite question pour «un émergent»: puisque pour le régime, la mort d’André Mba Obame est imminente, pourquoi chercher la réconciliation à la dernière minute, au lieu de laisser Allah vous débarrasser de cet empêcheur de tourner en rond?

Le journal La Calotte nous informe que tour à tour, il a été demande aux archevêques de Kinshasa et Libreville, Laurent Monsengwo et Basile Mvé Engone, d’intercéder auprès d’André Mba Obame ou de ses proches, au nom d’Ali Bongo; mais que jusqu’ici ces démarches se soient soldées par des échecs. Apparemment, André Mba Obame ne donnant pas de suite favorables à ces requêtes de faire la paix, de suspendre les hostilités, de décider d’une trêve et de se réconcilier. Ces tractations pour nous mettent encore une fois en lumière toute l’hypocrisie d’Ali Bongo et de son entourage. Pourquoi utilisons-nous un terme aussi dur qu’«hypocrisie»? Pour les raisons suivantes, chers lecteurs:

1. C’est aujourd’hui qu’Ali Bongo réalise que Basile Mvé Engone est un être humain doté d’une certaine influence qui peut servir? Ce même Basile Mvé Engone, Archevêque de son état, sur lequel la presse d’Ali Bongo, en l’occurrence La Griffe qui est éditée depuis les bureaux d’Ali Bongo à la présidence, pisse et défèque avec une déferlante régularité. C’est ce même Basile Mvé Engone qui doit aller convaincre André Mba Obame d’aller se réconcilier avec Ali Bongo! Les Bongos se moquent vraiment des gabonais, hein! Ce même Basile Mvé Engone que le pouvoir avait accusé en 2011, d’avoir tenté un coup d’état en compagnie de Marc Ona Essangui, Paulette Oyane Ondo, André Mba Obame et compagnie, avec le recrutement de mercenaires dont un espagnol, un certain José Bescos Turullenque. C’est cet archevêque de Libreville que le pouvoir présente comme un sanguinaire, qui doit maintenant réconcilier André Mba Obame et Ali Bongo! Oh les émergents!

2. Quelques jours après l’assaut des forces de l’ordre sur des citoyens gabonais voulant organiser un meeting au quartier Cocotiers de Libreville, assaut s’étant soldé par la perte d’une compatriote, la chaine de télévision publique Gabon Télévision, entreprit d’insérer dans ses journaux télévisées et ce pendant plusieurs jours, un document dont le contenu soutenait que l’état de santé d’André Mba Obame était très critique ; le document se rependait en ces termes : «il est apparu à tous de manière évidence, André Mba Obame est malade, il est même très malade. Cet état de santé préoccupe la presse nationale et ne laisse pas insensible le gouvernement de la république». Le document montrait alors le Ministre de l’Intérieur Jean François Ndongou déclarant qu’il mettrait en place une commission médicale nationale et même internationale pour statuer sur l’état de santé mentale et physique d’André Mba Obame et envisager de le faire re-évacuer pour des raisons humanitaires par le truchement de la CNAMGS. Chers lecteurs, vous aurez compris qu’on était là en plein cirque. Plus loin, le document disait : «AMO ne va pas bien. Mieux, il n’est plus le même qu’hier. En d’autres termes, André Mba Obame n’est pas physiquement ni mentalement apte à faire de la politique, encore moins à prendre des décisions qui engage la vie de ses partisans. La question est de savoir à qui profite les égarements de ce malade? » Chers lecteurs, le message de ce document diffusé en boucle pendant plusieurs jours sur Gabon Télévision, est clair pour tout le monde. Le régime voulait rependre la rumeur qu’André Mba Obame était sur son lit de mort et que l’extrême onction n’allait tarder à lui être administrée.

Alors, chers lecteurs, ce blog se demande pourquoi Ali Bongo chercherait à négocier avec celui qui d’après sa presse, est un malade n’étant plus en mesure de faire de la politique, ni même en possession de ses moyens autant physiques que mentaux? Autre ironie, pour négocier avec ce presque mort, Ali Bongo utilise les bons offices d’un des archevêques les plus régulièrement insultés de la planète. Bon, les émergents ont leurs raisons que la raison ne saurait comprendre!

Comments

Popular posts from this blog

ARGUMENTS AS WEAK AND WITHOUT SUBTANCE AS THE PERSON ENOUNCING THEM. DES ARGUMENTS AUSSI BIDONS ET SANS CONTENANCE QUE CELUI QUI LES ÉNONCE

WHAT IS THE TAKE HOME MESSAGE OF JEAN PING APPEARANCE ON FRANCE 24? QUE RETENIR DU PASSAGE DE JEAN PING SUR FRANCE 24 ?

OUR RESPONSE TO A RELATIVE OF MBORANTSUO WHO HAS WRITTEN TO US. NOTRE RÉPONSE À UN PARENT DE MBORANTSUO QUI NOUS A ÉCRIT