ANTHONY OBAME WORLD CHAMPION, REAL EXCELLENCE! ANTHONY OBAME CHAMPION DU MONDE, L’EXCELLENCE AUTHENTIQUE!







English Version


From the outset, this blog would like to present to Anthony Obame, a Gabonese citizen freshly crowned Taekwondo world champion, our deep and profound congratulations and express to him our admiration for this accomplishment which is the fruit of labor, talent, resilience, but also and mostly a pure belief in success through performance alone, in a country where imposture is ubiquitous.

Indeed, dear readers, sports in general (and individual sports in particular) has the peculiarity that excellence cannot be decreed. Indeed, in high-level sport, success will depend on a long-term learning that originates in the family through a mother, a father, a couple or a community, who transmit traditions of selflessness and taste for effort by processes of positive reinforcement. This transmission of knowledge and behavioral traditions is necessary to prepare the individual to the many obstacles that are sure to come their way. Someone well prepared would know that these obstacles will be overcome by hard work, but others used to the easy outcomes would seek to cheat to get around the obstacles.

Elite sport as practiced by an Anthony Obame or a Pierre Emerick Aubameyang, a Ruddy-Nzang Milama or a Bruno Ecuele-Manga, does not accommodate imposture. At this level, one is either good or is not, there is no room for approximation or usurpation. This is about self-transcendence to reach the summits of the meritocratic sport competitions. For these athletes, their status and success will depend only on the logic of performance which itself is at the heart of going beyond, that is to say: go faster, go higher, be stronger, to overcome. In a word: may the best person win. This omnipresence of physical effort, of self-transcendence, makes top-level sport the ultimate incarnation of the values of merit. Values that are defined in the sense that only effort, perseverance, training, strengthening of will, allow for the achievement of the desired and wished results.

In this sense, dear readers, elite sport that invites the reality of only performance and the meritocratic ideal, can legitimately be described as containing all the democratic virtues. Athletic competition is therefore fair competition between equal individuals before an audience able to judge their performance in a transparent way, imposture has no place. In sport, we are all able to judge whether Pierre Emerick Aubameyang is now the best Gabonese striker and one of the best in Africa and even in the world, as his performances are public and judging criteria are as well.

Generally, in any country, the goal would be to train at all levels and sectors, the best so that they begin to control their area of choice for the greater good of all. But in Gabon, governing people have reduced the administration into a closed inbred system which excludes the many and is having trouble masking its overwhelming heritability. In Gabon, sector after sector, deliberately deprives themselves of a pool of potential recruits, thus the possibility of finding the most suitable, pushing forward low-skilled people whose supposed qualifications are sewn with a thread of imposture.

In a system where money determines everything, some believe that excellence can be monetized, could be bought; then in Gabon, some who are decreed to be excellent because of relations, propaganda and scheming, are placed by the regime at the top of the social pyramid. As a result, the graduates of our political and social system have often not deserved their promotions and most have benefited only of a series of deceptions, and from an early age. The amazing thing is that this system still works a little, but at a high price and with poor results! And that is why Anthony Obame’s feat is welcome, because it reminds us what the true excellence is!




Version Française


D’entrée, ce blog voudrait présenter a Anthony Obame, le gabonais tout fraichement auréolé d’une couronne mondiale de Taekwondo, nos vives et profondes félicitations et lui témoigner de notre admiration face à ce couronnement qui est le fruit du travail, du talent, de l’abnégation, mais surtout et encore d’une croyance pure en la réussite par la seule performance, dans un pays où l’imposture est ubiquitaire.

En effet, cher lecteurs, le sport en général (et les sports individuels en particulier) a cette particularité que l’excellence ne se décrète pas. En effet, dans le sport de haut niveau, le succès à terme dépendra d’un long apprentissage dont l’origine partira de l’élevage familiale par une mère, un père, un couple ou une communauté, qui transmet des traditions d’abnégation et du goût de l’effort, par des processus de renforcement positif. Cette transmission de savoir-faire et de traditions comportementales est nécessaire pour la préparation de l’individu aux nombreux obstacles qui ne manqueront pas de se présenter sur leur chemin. Quelqu’un de bien préparé saura que ces obstacles seront vaincus par le travail; mais d’autres habitués à la facilité chercheront à tricher pour contourner les obstacles.

Le sport d’élite tel que pratiqué par un Anthony Obame ou un Pierre Emerick Aubameyang, une Ruddy Nzang-Milama ou encore un Bruno Ecuélé-Manga, s’accommode mal de l’imposture. A ce niveau, ou on est bon ou on ne l’est pas; il n’y a plus d’approximation et d’usurpation. Il s’agit ici du dépassement de soi pour atteindre les sommets méritocratiques de la compétition sportive. Pour ces sportifs, leur statut et succès dépendra de la seule logique de la performance qui elle-même s'inscrit au cœur du dépassement ; c'est-à-dire : aller le plus vite, le plus haut, être le plus fort, pour triompher. En un mot, que le meilleur gagne. Cette omniprésence de l'effort physique, du dépassement de soi, font du sport de haut niveau, l'incarnation par excellence des valeurs du mérite. Des valeurs qui se définissent en ce sens que seuls l'effort, la persévérance, l'entraînement, le renforcement de la volonté, permettent d'atteindre les résultats désirés et escomptés.

En ce sens, chers lecteurs, le sport d’élite qui invite la réalité de la seule performance et de l’idéal méritocratique, peut être légitimement qualifié de renfermer toutes les vertus démocratiques. La compétition sportive étant donc une juste concurrence entre individus égaux, devant un public capable de juger toute les performances de manière transparente, l’imposture n’a pas de place. En sport, nous sommes tous capable de juger si Pierre Emerick Aubameyang est aujourd’hui le meilleur attaquant gabonais et un des tous meilleurs en Afrique et même dans le monde, car ses performances sont publiques et les critères de jugement le sont aussi.

De manière générale, dans tout pays, l’objectif serait de former à tous les niveaux et secteurs, les meilleurs pour que ces derniers se mettent aux commandes de leur secteur de prédilection, pour le plus grand bien de tous. Mais au Gabon, les gouvernants ont fait que l’administration ne soit aujourd’hui réduite qu’en un système fermé et endogame qui exclut le plus grand nombre et masque de plus en plus mal son accablante héritabilité. Au Gabon, secteur après secteur, on se prive délibérément d’un vivier de recrutement potentiel, donc de la possibilité de trouver les plus aptes, en propulsant des personnes peu qualifiées dont toutes les supposées compétences ne sont cousues que d’un fil d’imposture.

Dans un système où l’argent conditionne tout, certains pensent que l’excellence se monnaie, s’achète; alors au Gabon, on décrète excellents ceux qui par les relations, la propagande et les magouilles, sont placés par le régime au-dessus de la pyramide. Il en résulte que les promus de notre système politique et social, n’ont pas souvent mérité leurs promotions et que la plupart n’ont bénéficié que d’une série d’impostures, et ce dès le plus jeune âge. Le plus étonnant, c’est que ce système fonctionne encore un peu, mais au prix fort et pour des résultats médiocres! Et c’est pourquoi l’exploit d’Anthony Obame est le bienvenu car il nous rappelle ce qu’est l’excellence authentique!

Comments

Popular posts from this blog

URGENT: FOLLOWING OUR NOISY COMPLAINTS, THE US EMBASSY IN GABON HAS STEPPED BACK. URGENT : SUITE À NOS BRUYANTES PLAINTES, L’AMBASSADE DES USA AU GABON A RECULÉ

FRANCE WITHDRAWS ITS SECURITY ADVISORS FROM THE GABONESE SECURITY FORCES. LA FRANCE RETIRE SES COOPÉRANTS DES FORCES DE SÉCURITÉ GABONAISES

FRANCE HAS ASKED ALI BONGO TO RECOGNIZE JEAN PING’S VICTORY AS SOON AS TUESDAY. LA FRANCE AURAIT DEMANDÉ À ALI BONGO DE RECONNAITRE LA VICTOIRE DE JEAN PING DÈS MARDI