AN ELDER TELLS US THAT TO SURVIVE IN THE JUNGLE, SOME CHOOSE TO BECOME AN ANIMAL! UN ANCIEN NOUS DIT QUE POUR SURVIVRE DANS LA JUNGLE, CERTAINS DÉCIDENT DE DEVENIR DES ANIMAUX




English Version


We have received this very profound message from an elder Gabonese telling us to understand those who compromise themselves to the Bongos as individuals just trying to survive in the Gabonese social jungle. By respect to this person we have kept their name private, but we can tell you that this person spent several years as a political prisoner in Gabon and has never sold his soul to the Bongos. Below is his correspondence.


Dear young compatriot,


First let me congratulate you for the remarkable work you do, trying to keep the flames of freedom burning in Gabon.

As you may know, I have been fighting against the imposture in Gabon since the mid-1970s. During these 40 years, I have witnessed so many treasons and betrayals by close friends that I nothing surprises me anymore in this country. But I often ask myself why I did not give into the temptation of joining the PDG like others did. Over the years, I have become convinced that the answer is that different people have distinct coefficients of adversity.

As Jean Paul Sartre defined it, the coefficient of adversity is constituted by the limitations of one's plight versus one's aspirations. This coefficient determines an individual capacity to either courageous, stoic, fatalistic, cunning, panicked or cowardly, when faced with adversity.

I have learned a lot from my mistakes over the years. They have been the difficult lessons that have defined my growth as a person, and taught me about resilience and how to remain myself without compromising my principles. It is the learning acquired from the sum of our failures and successes, that teach us how to aspire high, continuously improve and unlock our full potential. That is the “coefficient of adversity.” It builds better persons who in turn build stronger societies and countries.

Do not despair when you see people you may like or even respect, going to eat into Sylvia Bongo’s hand. These people live in a country where the strong preys on the weak, and where members of the regime are engaged in an amoral fight for their own survival. Those who have low coefficient of adversity will always take the easy way out; they will always trade their values for a little bit of consideration by the regime. Do not pay too much attention to these people; they are not worth your time.

Keep up the good work



Version Française


Nous avons reçu ce message très profond d'un aîné gabonais nous disant de comprendre ceux qui se compromettent aux Bongos, comme étant des individus essayant juste de survivre dans la jungle sociale gabonaise. Par respect à cette personne, nous avons gardé leur nom privé, mais nous pouvons vous dire que cette personne a passé plusieurs années en tant comme prisonnier politique au Gabon et n'a jamais vendu son âme aux Bongos. Voici sa correspondance.

D'abord, permettez-moi de vous féliciter pour le travail remarquable que vous faites, d’essayer de préserver la flamme de la liberté au Gabon.

Comme vous le savez peut-être, je me bats contre l'imposture au Gabon depuis le milieu des années 1970. Au cours de ces 40 années, j'ai été témoin de tant de trahisons et de déloyautés par des amis proches, que plus rien ne me surprend dans ce pays. Mais je me demande souvent pourquoi je n'ai pas céder à la tentation de rejoindre le PDG comme d'autres l'ont fait. Au fil des ans, j'ai acquis la conviction que la réponse est que les gens ont des coefficients d'adversité distincts.

Comme Jean-Paul Sartre l’avait défini, le coefficient d'adversité est constitué par le rapport entre les limites de sa situation comparées à ses aspirations. A titre individuel, ce coefficient détermine qu’on soit courageux, stoïque, fataliste, rusé, paniqué ou lâche, face à l'adversité.

J'ai beaucoup appris de mes erreurs au fil des ans. Elles ont été des leçons difficiles qui ont marqué ma croissance en tant qu’homme, et m'ont appris énormément sur la résilience et comment rester moi-même, sans avoir à compromettre mes principes. C'est l'apprentissage acquis de la somme de nos échecs et succès, qui nous enseigne comment aspirer à s’élever, à s'améliorer et à débloquer pleinement notre potentiel. C'est ça le «coefficient d'adversité ». Il rend les gens plus forts, et ces personnes à leur tour, bâtissent des sociétés et des pays plus performants.

Ne désespérez pas si vous voyez des gens que vous aimez peut être et respectez, aller manger dans la main de Sylvia Bongo. Ces gens vivent dans un pays où les prédateurs mangent les plus faibles, et où les membres du régime sont engagés dans une course amoral pour leur propre survie. Ceux qui ont un faible coefficient d'adversité opteront toujours pour des solutions de facilité, ils seront toujours prêts à échanger leurs valeurs pour un peu de considération par le régime. Ne prêtez pas trop d'attention à ces gens, ils ne méritent pas votre temps.

Continuez votre bon travail

Comments

Popular posts from this blog

ARGUMENTS AS WEAK AND WITHOUT SUBTANCE AS THE PERSON ENOUNCING THEM. DES ARGUMENTS AUSSI BIDONS ET SANS CONTENANCE QUE CELUI QUI LES ÉNONCE

WHAT IS THE TAKE HOME MESSAGE OF JEAN PING APPEARANCE ON FRANCE 24? QUE RETENIR DU PASSAGE DE JEAN PING SUR FRANCE 24 ?

OUR RESPONSE TO A RELATIVE OF MBORANTSUO WHO HAS WRITTEN TO US. NOTRE RÉPONSE À UN PARENT DE MBORANTSUO QUI NOUS A ÉCRIT