ALI BONGO PRESIDENTIAL CABINET CAUGHT RED HANDED USING FALSE REPRESENTATION! LE CABINET PRÉSIDENTIEL D'ALI BONGO PRIS EN FLAGRANT DÉLI DE FAUX ET USAGE DE FAUX!





English version




Dear readers, the document above is a genuine copy of the purported correspondence that members of Ali Bongo Cabinet have used to claim that they had been invited by the French Socialist party to attend a series of seminars in France. This document indicates that the invitation was sent from the French Socialist party to the "Parliamentary Group of the Progressive Wing of the PDG", Gabon's ruling party. However, there are a few problems with this invitation:



1. The Parliamentary Group of the Progressive Wing of the PDG does not exist



Because the National Assembly is monochromatic in Gabon, all its parliamentary groups and sub-groups are therefore headed by and composed of members of PDG. Having said that, there is no group designated as the Progressive Wing of the PDG and Ernest Mpouho, while a parliamentarian, is not the president of such a group. This is pure fiction; this does exist.



2. Half of the people invited on that document are not even parliamentarians



In this document, the French Socialist party is purported to have invited 6 Gabonese parliamentarians to these seminars: Alain Claude Billié Bi Nze, Boungouere, Rigobert Ikamboya Ndeka, Raphael Ntoutoume Nkogue. Eloi Nzondo and Thierry Animba. The problem here are many fold, such as:



a. Alain Claude Billié Bi Nze is the spokesperson for the Gabonese presidency. He is therefore not a parliamentarian. Moreover, he officially does not belong to the PDG party but to an affiliated Party called RDP.



b. Raphael Ntoutoume Nkoghe is an adviser to Ali Bongo and not at all a parliamentarian.



c. Eloi Nzondo is the third deputy mayor of the city of Libreville and not at all a parliamentarian.



d. We have learned that Thierry Animba is a cameraman and not a parliamentarian.



Dear readers, as you can see, not only does such a parliamentary group, not exist at all, many of the people listed as invitees are not parliamentarians. In fact of the 6 people listed, 4 are not parliamentarians, or nearly 70% of the list. How did this happen and why did Ali Bongo cabinet need to lie to the French Socialist party?



We have been told that the French Socialist party has been contacted through proper channels and they will provide an official answer as to this matter by Friday of this week. This blog would be anticipating the Socialist Party answer because either the Ali Bongo cabinet willingly deceived the French Socialist party by supplying it with false information about Ali Bongo's advisers being parliamentarians so they could participate to seminars organized by the French Socialist party, or even more troubling, the Ali Bongo cabinet forged an invitation to the French Socialist party seminars. Either way, it is damning for Ali Bongo and his cronies. It is unconceivable that such a fraud could have been perpetrated by members of Ali Bongo's inner circle, without his knowledge and approval. This Friday will be an interesting day.



So goes Bongos' Gabon







Version française




Chers lecteurs, le document ci-dessus est une copie authentique de la prétendue correspondance que des proches d'Ali Bongo ont utilisé pour justifier d'avoir été invités par le parti Socialiste français, à participer à une série de séminaires dits "Universités d'été du PS" en France. Ce document indique que l'invitation a été envoyée par le parti Socialiste français au «Groupe Parlementaire de l'aile Progressiste du PDG", parti au pouvoir au Gabon. Cependant, il y a quelques problèmes avec cette invitation:



1. Le groupe parlementaire de l'aile progressiste du PDG n'existe pas



Parce que l'Assemblée Nationale est monochromatique au Gabon, tous les groupes parlementaires et les sous-groupes sont donc dirigés et composés de membres du PDG. Ceci dit, il n'existe aucun groupe désigné comme aile progressiste du PDG et Ernest Mpouho, bien que parlementaire, n'est pas le président d'un tel groupe. C'est de la pure fiction, ce groupe n'existe nulle part.



2. Plus de la moitié des personnes invitées sur ce document ne sont même pas des parlementaires



Dans ce document, le parti Socialiste français est censé avoir invité 6 parlementaires gabonais à ces séminaires: Alain Claude Billié Bi Nze, Boungouéré, Rigobert Ikamboya Ndeka, Raphaël Ntoutoume Nkogue. Eloi Nzondo et Thierry Animba. Les problèmes ici sont nombreux:



a. Alain Claude Billie Bi Nze est le porte-parole de la présidence gabonaise. Il n'est donc pas parlementaire. En outre, il ne fait pas partie officiellement du PDG, mais d'un parti affilié appelé RDP.



b. Raphaël Ntoutoume Nkoghe est conseiller d'Ali Bongo et pas du tout parlementaire.



c. Eloi Nzondo est le troisième adjoint au maire de la ville de Libreville et pas du tout parlementaire.



d. Nous avons appris que Thierry Animba est caméraman et pas du tout parlementaire.



Chers lecteurs, comme vous pouvez le voir, non seulement ce groupe parlementaire n'existe pas du tout, mais bon nombre de personnes inscrites en qualité d'invités ne sont pas parlementaires. En fait, sur les 6 personnes inscrites, 4 ne sont pas parlementaires, soit près de 70% de la liste. Comment est-ce arrivée et pourquoi le cabinet d'Ali Bongo aurait besoin de soumettre un tel subterfuge au parti socialiste français?



Nous avons été informés que le parti socialiste français ait été contacté par les voies appropriées et qu'ils fourniront une réponse officielle à ce sujet au plus tard vendredi de cette semaine. Ce blog attendra patiemment la réponse du Parti socialiste, car il n'y a que deux hypothèses: soit le cabinet d'Ali Bongo a volontairement trompé le parti Socialiste français en lui fournissant de fausses informations présentant des conseillers d'Ali Bongo comme étant des parlementaires afin qu'ils puissent participer à des séminaires organisés par le parti Socialiste français; soit encore plus troublant, le cabinet d'Ali Bongo a contre-façonné une invitation aux Universités d'été du parti Socialiste français. De toute façon, quelque soit la raison, le document est accablant pour Ali Bongo et ses acolytes. Il est inconcevable qu'une telle fraude puisse avoir été commise par des membres du cercle intérieur du cabinet Ali Bongo, à son insu et sans son approbation. Ce vendredi sera une journée intéressante.



Ainsi va le Gabon des Bongos

Comments

Popular posts from this blog

THE ASCENSION OF NOUREDDINE BONGO AT THE HEAD OF GABON. L’ASCENSION DE NOUREDDINE BONGO À LA TÊTE DU GABON

WHAT IS GOING ON IN GABON? (3) QUE SE PASSE-T-IL AU GABON ? (3)