JOHN ATTA MILLS, YEARS IN POWER: 2009-2012; BUT A LEGACY MORE SUBSTANTIVE THAN ALI BONGO. JOHN ATTA MILLS, ANNÉES DE POUVOIR: 2009-2012; MAIS UN BILAN AUX ANTIPODES D'ALI BONGO


President John Atta Mills cutting sod for construction work to commence on the University of Energy and Natural Resources, in 2011
Le président John Atta Mills procédant au coup de pioche symbolique du début des travaux de construction de l'Université de l'Energie et des Ressources Naturelles, en 2011



The finished University of Energy and Natural Resources in 2012
Les bâtiments de l'Université de l'Energie et des Ressources Naturelles, achevés en 2012.




English version


Ghana is certainly a remarkable country. A nation that distinguishes itself in so many ways from the rest of Africa and the recent death of its President John Atta Mills was an example of that fact. Indeed, Africans are accustomed to their countries being governed by people behaving like members of a secret society. So much so that most of the time, when an African leader passes on, their death is never a simple, strait forward affair. It is nearly always shrouded in secrecy because the people must always be kept in the dark, the succession is always clumsy. Not so in Ghana, where governance is now about institutions and no longer about personalities and families as continues to be the case in Gabon.

Ghana is showing that democracy can work very well in Africa. The Ghanaian democracy is no longer an experiment but becoming a tradition. While in Gabon, democracy has not even yet started. Newspapers are suspended, students are jailed on trumped up charges, dissidents are prevented from travelling abroad and the regime says: "there is no crises in the country, all is well".

Ghana has steadily become a country where institutions are credible in the eyes of all people and where governance is conducted through these respected institutions rather than through individuals or worse, family members. Despite the sudden death of their president, no one heard the Ghanaian people worry about what will happen to their country or who will take over after him, because their constitution is crystal clear, respected and above all because their institutions function.

Remarkably, while in a country like Gabon where even for a simple headache, the Bongo family is flown to hospitals in Europe; in Ghana, because the government has built a decent national health system, their president is being cared for in the same hospitals that receive the rest of the population. What is good enough for ordinary Ghanaian citizens is also good for their presidents. One standard of care in the country for everybody. Life expectancy in Ghana is 62 years, while in Gabon it is 52 years. There is a 10 years difference.

The irony is that Ali Bongo and John Atta Mills came to power in 2009. The Ghanaian through a transparent democratic process and the Gabonese by stealing the election. But in 3 small years John Atta Mills has major accomplishments such as:

1. John Atta Mills oversaw the beginning of oil production in Ghana. The first export of oil occurred in the first week of January 2011 to the United States and European countries with the rest being used for domestic purposes. He established a transparent mechanism that ensured that the nation’s oil wealth would be used for the good of the people. John Atta Millis set up a found that allocates 10% of oil revenues to the development of the region from which the oil is exploited. In contrast, can any Gabonese describe how their country oil revenues are managed? Does the region of Port-Gentil get anything from oil revenues? Ali Bongo created "Gabon Oil Company" in 2010 but can any Gabonese describe what that company does?

2. John Atta Mills was a scholar, having earned a law degree from the University of Ghana and a doctorate from the University of London. He was also a Fulbright scholar at Stanford University in California. He wrote extensively on taxation, and later was commissioner of internal revenue. He was a law professor who taught for 25 years and brought a vast experience of real life work to his presidency. In contrast, what is Ali Bongo's education pedigree? What is his specialty? What has he even done professionally that was independent of him being his father's son?

3. John Atta Mills made a significant impact on education. Before he became president, John Atta Mills and his party, the NDC, promised during their campaign to establish two new universities to complement the public universities in the country. He became president in 2009 and 3 years later, in 2012, that promise was fulfilled. Both universities, the University of Energy and Natural Resource Management and the University of Health and Allied Sciences have been built and delivered. By contrast, in Gabon Ali Bongo has been making all kinds of promises since 2009 about universities in Port-Gentil, Makokou, Oyem, Mouila etc. To this day, none of them has been built. A lot of noise for nothing after 3 years. We are not even going to talk about the 5000 houses he had promised to build every year.

This blog wishes President Professor John Evans Atta Mills eternal rest!




Version française


Le Ghana est certainement un pays remarquable. Une nation qui se distingue à bien des égards du reste de l'Afrique et la mort récente de son président John Atta Mills, a été un exemple de cette réalité. En effet, les Africains sont habitués dans leur pays respectifs, à être gouvernés par des gens se comportant comme des membres d'une société secrète. Tant et si bien que la plupart du temps, quand un dirigeant africain décède, sa mort n'est jamais une simple affaire. Elle est presque toujours enveloppée dans le secret parce que les populations doivent toujours être maintenues dans l'obscurité et la succession est toujours maladroite. Pas au Ghana, où la gouvernance est désormais basée sur les institutions et non sur des personnalités et des familles comme cela continue d'être le cas au Gabon.

Le Ghana prouve que la démocratie peut très bien fonctionner en Afrique. La démocratie ghanéenne n'est plus une expérience, mais devient une tradition. Alors qu'au Gabon, la démocratie n'a même pas encore commencée. Les journaux sont suspendus, les étudiants sont emprisonnés sur des accusations inventées de toutes pièces, les dissidents sont empêchés de sortir du pays et le régime dit: "il n'y a pas de crises dans le pays, tout va bien".

Le Ghana est devenu un pays où les institutions sont crédibles aux yeux de tous et où la gouvernance est effectuée à travers ces institutions respectées, plutôt que d'être confiée à des individus ou, pire encore, aux membres de la famille. En dépit de la mort subite de leur président, personne n'a entendu le peuple ghanéen se soucier de ce qui se passerait dans leur pays ou de qui prendrait le relais après lui, parce que leur constitution est très claire, respectée et surtout parce que leurs institutions fonctionnement.

Remarquablement, alors que dans un pays comme le Gabon, où même pour un simple mal de tête, la famille Bongo s'envole vers les hôpitaux européens; au Ghana, parce que le gouvernement a bâtit un système de santé national décent, leur président est soigné dans les mêmes hôpitaux que le reste de la population. Ce qui est assez bon pour les citoyens ordinaires du Ghana est également bon pour leur président. Une norme de soins unique dans le pays pour tout le monde. L'espérance de vie au Ghana est de 62 ans, tandis qu'au Gabon, elle est de 52 ans. Il y a une différence de 10 ans.

L'ironie est qu'Ali Bongo et John Atta-Mills sont tous deux arrivés au pouvoir en 2009. Le Ghanéen à travers un processus démocratique et transparent, et le gabonaise en truquant l'élection. Mais en 3 petites années, John Atta Mills a des réalisations majeures telles que:

1. John Atta-Mills a supervisé le début de la production pétrolière au Ghana. La première exportation de pétrole produit au Ghana a eu lieu pendant la première semaine de Janvier 2011. Elle se fit en direction des États-Unis et des pays européens; le reste de la production étant utilisé pour la consommation domestique. John Atta-Mills a établi un mécanisme transparent qui a assuré que la richesse pétrolière du pays serait utilisée pour le bien du peuple. Il a mis en place un système de recouvrement qui alloue 10% des revenus du pétrole pour le développement de la région dans laquelle ce pétrole est extrait. En revanche, les gabonais peuvent-ils décrire comment leurs revenus pétroliers sont gérés? La région de Port-Gentil obtient quoi des revenus du pétrole? Ali Bongo a créé "Gabon Oil Company" en 2010, mais qui peut décrire ce que fait cette société?

2. John Atta-Mills était très instruit, ayant obtenu un diplôme en droit de l'Université du Ghana et un doctorat de l'Université de Londres. Il a également été boursier Fulbright à l'Université Stanford en Californie. Il a beaucoup écrit sur la fiscalité, et plus tard a été commissaire du recouvrement fiscal dans son pays. C'était un professeur de droit qui a enseigné pendant 25 ans et a amené une vaste expérience de véritable travail professionnel, à sa présidence. En revanche, quel est le pédigrée éducatif d'Ali Bongo? Qu'elle est sa spécialité? Qu'a-t-il exercé comme profession qui était indépendante du fait qu'il soit le fils de son père?

3. John Atta-Mills a eu un impact significatif sur l'éducation. Avant de devenir président, John Atta Mills et son parti, le NDC, avaient promis au cours de leur campagne de construire deux nouvelles universités afin de compléter les universités publiques du pays. Il devint président en 2009 et 3 ans plus tard, en 2012, cette promesse a été tenue. Les deux universités, l'Université de l'Energie et des Ressources Naturelles et l'Université de la Santé et des Sciences Connexes ont été construites et livrées. En revanche, au Gabon, Ali Bongo a fait toutes sortes de promesses depuis 2009 sur la construction des universités à Port-Gentil, Makokou, Oyem, Mouila, etc. A ce jour, aucune d'elles n'a été construite. Beaucoup de bruit pour rien au bout de 3 ans. Nous n'allons même pas parler des 5000 logements qu'il avait promis de construire chaque année.

Ce blog souhaite au Président, le Professeur John Evans Atta-Mills le repos éternel!

Comments

Popular posts from this blog

THE ASCENSION OF NOUREDDINE BONGO AT THE HEAD OF GABON. L’ASCENSION DE NOUREDDINE BONGO À LA TÊTE DU GABON

WHAT IS GOING ON IN GABON? (3) QUE SE PASSE-T-IL AU GABON ? (3)