MBA OBAME HAS COMPLETELY SHRUNKEN ALI BONGO! MBA OBAME A COMPLÈTEMENT RATATINÉ ALI BONGO!




Video J.P. Rougou


English version

André Mba Obame, who has been in a power struggle with Ali Bongo since 2009, returned to Gabon last Saturday. From the moment he landed, André Mba Obame has completely eclipsed Ali Bongo in the people consciousness. It is as if Mba Obame is already president. It is really funny because while not being the president, André Mba Obame is able to completely overshadow Ali Bongo and eclipse him in the eyes of the Gabonese people. Even Ali Bongo's supporters are ashamed of how small he looks next to Mba Obame. This blog reaches the conclusion that this is simply the confirmation that Ali Bongo does not have the stature of a head of state; he is not a statesman.

1. What is a statesman?

The question of "who is a statesman?" has been debated for ages. But most dictionaries tell us that the statesman is one who divines the long future, one who foresees the place of his nation in it, one who labors intelligently to prepare his countrymen for their fate, one who combines courage with discretion, who takes risks, who exercises caution when it is necessary, and who goes off the stage with a reasonable degree of respectability. Actions and accomplishments are important in defining statesmanship, but style and qualities of leadership are also important. A statesman is generally above partisan politics. A statesman takes the long view of things, and tries to consider what is best for his nation. A statesman possesses the power of persuasion, not only to other national and international leaders, but to his own constituency. A statesman can be tough when needed, but never loses his (or her) temper or perspective.

2. Ali Bongo is not a statesman

A statesman is like a lion who roars when his nation or his people need him most. History tells us that Churchill was a statesman, De Gaulle was a statesman, Lumumba was a statesman, Mandela is certainly a statesman. In Gabon, history tells us that people like Leon Mba and Jean-Hilaire Obame and others from that era were statesmen. They were accomplished civil servant. All of these people have a common denominator, one quality that makes them effective; it that as leaders, they had the tremendous ability to inspire people. They had unique strategic insight. They were relentless in their passion for their cause and they had imperturbable personality. Dear readers, you can clearly see that Ali Bongo has none of these attributes. He cannot inspire anyone; no one takes him seriously. This is why Andre Mba Obame is able to easily make Ali Bongo disappear because Andre Mba Obame happens to have a lot more charisma, is more educated and can better inspire people than Ali bongo.

3. In a normal country, a president must have a presence

Because his father ran Gabon as an autocrat with an iron fist for 42 years, Ali Bongo inherited a formidable state apparatus of power, based on a de facto single-party rule since the PDG party has all the resources, repression and intimidation of opponents. But despite these advantages, Ali Bongo is proving to be a very stupid politician and lacking any kind of personal presence and stature. In fact, Ali Bongo, despite being president, has absolutely no stature commensurate with his function. He is a weak president who has to rely increasingly on repression to try to generate any kind of respect, since the Gabonese public only has disdain for him. Despite these shortcomings, Ali Bongo and his family remain uncompromising in their determination to hold on to power. That, dear readers, is the only game in town: power. They know they do not have the qualities to rule Gabon, but they persist in a lie even in the face of evidence to the contrary. They are not embarrassed to be caught in a lie of their supposed popularity, of their supposed “election” by the people. The people want them out, nothing less!

When a president who has been in power for 3 years can be so easily overshadowed by a political adversary as Andre Mba Obame did this past weekend, the only interpretation is that Ali Bongo has virtually no popular support and that it would take very little to throw him out of office.




Version française

André Mba Obame, qui est engagé dans une lutte pour le pouvoir avec Ali Bongo depuis 2009, est revenu au Gabon le samedi dernier. Dès son atterrissage, André Mba Obame a complètement éclipsé Ali Bongo dans l’inconscient des gens. C'est comme si Mba Obame était déjà président. C'est vraiment drôle parce que tout en n'étant pas le président, André Mba Obame est en mesure de complètement faire ombrage à Ali Bongo et de l’éclipser aux yeux du peuple gabonais. Même les partisans d'Ali Bongo sont gênés de la façon dont il parait amoindri à côté de Mba Obame. Ce blog arrive à la conclusion que ce n'est tout simplement que la confirmation qu’Ali Bongo n'ait pas la stature d'un chef d’état; ce n'est pas un homme d'Etat.

1. Qu'est-ce qu'un homme d'Etat?

La question de «qui est un homme d'état?" est débattue depuis des siècles. Mais la plupart des encyclopédies nous disent que l'homme d'état est celui qui prévoit l'avenir à long terme, celui qui pressent le positionnement futur de sa nation, celui qui travaille intelligemment pour préparer ses compatriotes à ce futur, celui qui combine courage et discrétion, qui prend des risques, qui exerce prudence quand nécessaire, et qui sait sortir de la scène avec un degré raisonnable de respectabilité. Les actions et réalisations sont importantes dans l’accomplissement d’un homme d’état, mais le style et les qualités de leadership sont primordiales. Un homme d'état est généralement au-dessus de la politique partisane. Un homme d'état se préoccupe de la vision à long terme des choses et essaie de déterminer ce qui est meilleur pour sa nation. Un homme d'état possède le pouvoir de persuasion, non seulement envers d'autres dirigeants nationaux et internationaux, mais surtout envers son propre peuple. Un homme d'état peut être dur le cas échant, mais il ne perd jamais son (ou ses) humeur ou perspective.

2. Ali Bongo n'est pas un homme d'état

Un homme d'état est comme un lion qui rugit quand sa nation ou son peuple en ont le plus besoin. L'histoire nous dit que Churchill était un homme d'état, De Gaulle était un homme d'état, Lumumba était un homme d'état, Mandela est certainement un homme d'état. Au Gabon, l'histoire nous apprend que des gens comme Léon Mba et Jean-Hilaire Obame et d'autres de cette époque étaient des hommes d'état. Ils avaient été des fonctionnaires accomplies au service de leur pays. Toutes ces personnes ont un dénominateur commun, une qualité qui les rend efficaces; c’est qu’en tant que dirigeants, ils ont eu la formidable capacité d'inspirer les gens. Ils avaient une vision stratégique unique. Ils étaient implacables dans leur passion pour leur cause et ils avaient une personnalité imperturbable. Chers lecteurs, vous pouvez clairement voir qu’Ali Bongo n'a aucun de ces attributs. Il ne peut inspirer quiconque, personne ne le prend au sérieux. C'est pourquoi André Mba Obame est capable de le faire si facilement disparaître, car André Mba Obame à beaucoup plus de charisme, est plus instruit et capable de mieux inspirer les gens qu’Ali Bongo.

3. Dans un pays normal, un président doit avoir une présence

Parce que son père dirigea le Gabon en autocrate avec une poigne de fer pendant 42 ans, Ali Bongo a hérité d'un formidable appareil de pouvoir, fondé sur un de facto parti unique, le PDG, qui a toutes les ressources; sur la répression et l'intimidation des opposants. Mais malgré ces avantages, Ali Bongo se révèle être un politicien très stupide et dépourvu d’une présence et stature personnelle de pouvoir. En fait, Ali Bongo, en dépit d'être le président, n'a absolument aucun trait intrinsèque en rapport avec la stature de sa fonction. C’est un président faible qui doit compter de plus en plus sur la répression pour tenter de générer un semblant de respect, puisque le public gabonais n’éprouve que du mépris pour lui. Malgré ces lacunes, Ali Bongo et sa famille restent sans compromis dans leur détermination de se maintenir au pouvoir. Cela, chers lecteurs, est leur seul objectif: le pouvoir. Ils savent qu'ils n'ont pas les qualités requises pour gouverner valablement le Gabon, mais ils persistent dans un mensonge, même quand les preuves du contraire sont visibles. Ils ne sont pas gênés d'être pris en flagrant délit de mensonge quand ils parlent de leur supposée popularité, de leur soi-disant «élection» par la population. Les gens les veulent dehors, rien de moins!

Quand un président au pouvoir pendant 3 ans peut être si facilement éclipsé par un adversaire politique comme André Mba Obame l’a fait ce week-end passé, la seule interprétation est qu’Ali Bongo n’ait pratiquement pas de soutien populaire et qu'il suffirait de très peu pour le jeter dehors.

Comments

Popular posts from this blog

THE ASCENSION OF NOUREDDINE BONGO AT THE HEAD OF GABON. L’ASCENSION DE NOUREDDINE BONGO À LA TÊTE DU GABON

WHAT IS GOING ON IN GABON? (3) QUE SE PASSE-T-IL AU GABON ? (3)