HOMMAGE TO ELIZABETH NWANDA. HOMMAGE A ELIZABETH NWANDA









Photos & video J. P. Rougou



English version

This Wednesday, Elizabeth Nwanda’s body was release from Gabosep, one of Libreville’s funeral home. A week has gone by since her life was taken by Ali Bongo’s militias. Yet, we still do not know who she was, who her parents are, what she was like. All we know is that she was a modest compatriot, trying to earn an honest living as a hairdresser. She was in the process of closing her shop, when Ali Bongo’s repressive madness intersected with her life and ended it.

Yes the regime is saying that she died of natural causes. But dear readers, we know the truth and we can draw solace from the conviction that the lies of the regime cannot and should not hide the culpability of those who gave the orders that led to her death. In time, the truth will win; it always does!

As you can see in the video and the pictures, Elizabeth Nwanda’s life was not all that different to that of 80% of the Gabonese population. Her family house, where her funeral is taking place, is located in Atsibe-Ntsos, one of the populous neighborhoods of Libreville, where life is not easy. Most Gabonese citizen would identify with her because she lived just like them. The pictures and the video are very moving in that they simply show people who have gathered to pay homage to the innocent victim of a mindless dictatorship. The faces show the undeniable expression of grief, outrage and solidarity with the bereaved family.

Elizabeth Nwanda has been silenced
She will no longer speak in syllables now
She will not utter a sound again
But yet, she will speak volumes
Through her martyrdom, she will speak
This 22 year old, this young lady who took in toxic gases from the hand of a vile regime

This regime that murders and enslaves
This regime that would massacre children for wanting to speak their mind or just standing in front of their hairdresser shops

Elizabeth Nwanda now rest in eternity and her voice echo hollows in our ears forever …
What are we going to do to stop the madness?

May Elizabeth Nwanda rest in piece




Version française

Ce mercredi, la dépouille d’Elizabeth Nwanda est sortie de Gabosep, l'une des maisons des pompes funèbres de Libreville. Une semaine s'est écoulée depuis que sa vie lui a été ôtée par les milices d’Ali Bongo. Pourtant, nous ne savons pas vraiment qui elle était, qui sont ses parents, ce qui la caractérisait. Tout ce que nous savons, c'est qu'elle était une compatriote modeste, qui essayait de gagner honnêtement sa vie comme coiffeuse. Qu’elle était en train de fermer son local, quand la folie répressive d'Ali Bongo a mis fin à sa vie.

Oui, le régime a dit qu'elle est morte de causes naturelles. Mais, chers lecteurs, nous connaissons la vérité et nous pouvons tirer réconfort dans la conviction que les mensonges du régime ne peuvent et ne doivent pas cacher la culpabilité de ceux qui ont donné les ordres qui ont conduit à sa mort. Avec le temps, la vérité finira par vaincre; elle triomphe toujours!

Comme vous pouvez le voir dans la vidéo et sur les photos, la condition de vie d'Elizabeth Nwanda n’étaient pas différentes de celles de 80% de la population gabonaise. Sa maison familiale, lieu où sa dépouille a été transportée, est située dans Atsibe-Ntsos, l'un des quartiers populaires de Libreville, où la vie n'est pas facile. La plupart des citoyens gabonais s'identifier ont à elle, parce qu'elle a vécu comme eux. Les photos et la vidéo sont très émouvantes en ce qu'elles montrent simplement des gens qui se sont rassemblés pour rendre un dernier hommage à la victime innocente d'une dictature aveugle. Les visages montrent l'expression indéniable de la douleur, de l'indignation et de la solidarité avec la famille de la défunte.

Elizabeth Nwanda a été réduite au silence
Elle ne s’exprimera désormais plus en syllabes
Elle n’émettra plus de son
Néanmoins, elle en dira long
Par son martyre, elle prendra la parole
Cette jeune femme de 22 ans, qui a été servie de gaz toxiques par la main d'un régime ignoble

Ce régime qui assassine et asservit
Ce régime qui fait massacrer des enfants qui veulent seulement pouvoir dire ce qu'ils pensent ou tout simplement se tiennent devant leurs salons de coiffure

Elizabeth Nwanda reposent maintenant dans l'éternité et nous avons l’impression que son écho de voix résonne à jamais dans nos oreilles...

Qu'allons-nous faire pour arrêter cette folie?

Qu’Elizabeth Nwanda repose en paix

Comments

Popular posts from this blog

THE ASCENSION OF NOUREDDINE BONGO AT THE HEAD OF GABON. L’ASCENSION DE NOUREDDINE BONGO À LA TÊTE DU GABON

WHAT IS GOING ON IN GABON? (3) QUE SE PASSE-T-IL AU GABON ? (3)