LET'S MEET A TALENTED GABONESE CITIZEN: JANN HALEXANDER. Á LA RENCONTRE D'UN GABONAIS TALENTUEUX: JANN HALEXANDER


Photo Bonnenfant




English version


This blog has always thought that in a country like Gabon, where there is a race to the bottom, where impostors are elevated and built into a standard, where dependency and compulsory deference have reduced the "whole" person into an endangered species, it is important that as much as possible when we have the opportunity to recognize Gabonese citizens who are distinguished by creativity, innovation, in short by talent; we never miss the occasion to do so. This blog believes that knowledge, creativity and innovation are logical signs of development, and a culture that produces talents is naturally better equipped than one that is languishing in the elevation of mediocrity.

We present in this post a rather peculiar type of Gabonese citizen, Jann Halexander. Perhaps you already know of him. This distinguished artist in music, he is a pianist; writing, and film, among others; sets the bar very high with respect to the altitude of the themes emanating from his creative energy and also the complexity of communication of an art revealing an integrated man, deeply attached to the group but yet, essentially isolated. But who is Jann Halexander?

His press agent tells us that Jann Halexander was born on September 13, 1982 in Libreville, Gabon, under the name d'Aurélien Makosso-Akendengue, son of a Gabonese father and a French mother. He spent the first 16 years of his life in Gabon, interspersed naturally with stays in France. Son of a diplomat (father), and professor of music and philosophy (the mother), he revolved around cerebral activities and clearly acquired an early taste since he started writing and composing music on piano.

Based in France, he began his musical career at Angers in 2003, with a style that many critics call with praise, minimalist. Spaces between the notes, words that encourage the listener to think. In an interview, talking about his musical philosophy, Jann Halexander said that:

"I believe that art is not a field of competition, I do not have to run behind media exposure. When the desire to sing becomes necessary, we manage. I live only for creation and no disappointment would distract me from that."

Here is a clear statement that gives the measure of the man. In this year 2013, Jann Halexander celebrates his 10 years of musical career. To this end, there will be on March 22 at the Auguste Theatre in Paris, a performance whose ironic title is: "I'm a star and you don't know it", which will be followed by concerts in Angers, Bordeaux and elsewhere... See the above images for details.

This blog invites it readers located in Paris to go listen and to especially discover (if you have not already done so), this atypical fellow, who by his talent and especially his independence, contributes in his own way, in our collective enrichment. For this blog, the work of Jann Halexander has the ability to create within the listener or viewer, or reader, a questioning which would induce an inner resonance for the deployment of their intrinsic qualities.





Version française


Ce blog a toujours pensé que dans un pays comme le Gabon où on nivelle par le bas, où l'imposture est élevée et érigée en norme, où le grand frérisme et le larbinisme ont réduit la personne "entière" en une espèce en voie d'extinction; il soit important qu'autant que faire se peut, quand nous avons l'opportunité de mettre en valeur des citoyens gabonais qui se distinguent par la création, l'innovation, bref le talent; nous ne rations jamais l'occasion de le faire. Ce blog est d'avis que le savoir, la création et l’innovation sont des signes logiques de développement, et qu'une culture qui produit des talents est naturellement mieux outillée qu'une autre qui se morfond dans l'élévation de la médiocrité.

Nous présentons dans ce billet un gabonais de type assez particulier, Jann Halexander. Peut être que vous connaissez déjà. Cet artiste qui se distingue dans la musique, il est pianiste; l'écriture et le cinéma, entre autres; met la barre très haut en ce qui concerne l'altitude des thèmes issus de son énergie créatrice et aussi la complexité de communication d'un art révélant l’homme intégré, profondément solidaire du groupe mais aussi essentiellement isolé. Mais qui est Jann Halexander?

Son attaché de presse nous dit que Jann Halexander est né le 13 Septembre 1982 à Libreville, au Gabon, sous l'état civil d'Aurélien Makosso-Akendengue; d'un père gabonais et d'une mère française. Il passe les 16 premières années de sa vie au Gabon, entrecoupées naturellement de séjours en France. Fils de diplomate (le père) et de professeure de musique et de philosophie (la mère), il gravite autour du cérébral et y prend manifestement goût puisque très tôt, il se lance dans l'écriture et la composition musicale sur piano.

Installé en France, il démarre sa carrière musicale à Angers en 2003, avec un style que plusieurs critiques qualifient, avec éloge, de minimaliste. Des espaces entre les notes, des paroles qui incitent l'auditeur à la réflexion. Dans une interview, en parlant de sa philosophie musicale, Jann Halexander dira ce qui suit:

" J’estime que l’art n’est pas un champ de compétition, je n’ai pas à courir derrière la vitrine médiatique. Quand l’envie de chanter devient nécessité, on se débrouille. Je vis uniquement pour la création et aucune déception ne m’en détournera."

Voici qui est clair et donne la mesure de l'homme. En cette année 2013, Jann Halexander célèbre ses 10 années de carrière musicale. A cet effet, il se produira 22 mars à l’Auguste Théâtre, à Paris, pour un tour de chant dont l'ironique titre est: "Je suis une star et vous n’le savez pas"; qui sera suivi de concerts à Angers, Bordeaux et ailleurs…Voir l'affiche ci-haut pour les détails.

Ce blog invite ses lecteurs se trouvant sur la place parisienne à aller écouter et surtout découvrir (si vous ne l'avez pas encore fait), ce compatriote atypique qui, par son talent et surtout son indépendance, contribue à sa manière, à notre enrichissement collectif. Pour ce blog, l’œuvre de Jann Halexander à la possibilité de créer en l'auditeur ou le spectateur, ou encore le lecteur, un questionnement qui induirait une résonance intérieure pour le déploiement de ses qualités intrinsèques.

Comments

Popular posts from this blog

THE RESILIENCE OF THE GABONESE IRRITATES ALI BONGO AT THE HIGHEST POINT. LA RÉSILIENCE DE LA DIASPORA GABONAISE IRRITE ALI BONGO AU PLUS HAUT POINT

FOR ALI BONGO THE SALVATION IS ABOUT: HIDING THE DEAD, ELIMINATING THE WITNESSES, MAKING THE EVIDENCE VANISH. POUR ALI BONGO, LE SALUT PASSE PAR : CACHER LES CADAVRES, ÉLIMINER LES TÉMOINS, FAIRE DISPARAITRE LES PREUVES

ALI BONGO IS AFRAID. ALI BONGO A PEUR