ALI BONGO AND HIS FRIENDS PLAY LITTLE SOLDIERS. ALI BONGO ET SES COPAINS JOUENT AUX PETITS SOLDATS



Images: L'Union


English Version

In serious countries, the separation of powers and roles is sacred and requires from those in power a scrupulous respect for the constitutional and legal dispositions of these powers and these roles.

In serious countries a civilian may not wear military uniform because the military person wearing the uniform is representing the defense and protection of the country, which is a very specific and specialized role. The improper wearing of uniforms by civilians is prohibited, as only the military are required upholding the image conferred on them by wearing their uniforms. Attention to the uniform that identifies the military is of great importance, because it is the uniform that should create trust in the public that they are protected. Therefore, when impostors are in uniform, public perception becomes cloudy.

The soldier must deliver strong natural impression of rigor, honesty and commitment, reflecting a professional virtue and a correction above suspicion. The hallmark of the military in the collective imagination thus is professionalism and respect; but when impostors allow themselves to wear the uniform as if they are cross-dressing, as if they are enjoying themselves, just because they are President, Minister of the Interior or of Defense, we enter the world of the absurd.

Ali Bongo, Ernest Mpouho and Guy-Bertarnd Mapangou are not soldiers. They have never been in the military. Which article of law authorizes them to wear military uniform to attend a parade? Here below, dear readers, is what the French law says about wearing the military uniform. We need to point out that the only time the French law allows civilians to wear military uniforms; it is in the case of theatrical performance, shows, or making movies:


General Disciplinary Regulations of the Army: Article 21


Any service member must wear the uniform. The uniform must contain only regulatory effects. It must be worn, in full, with strict correction. Special rules may be issued by the military authorities of the first level to reflect the requirements of the service. The haircuts and beards are subject to the requirements of health, safety and the carry of effects and special equipment. Application conditions are specified by instruction. Wearing the uniform is prohibited to servicemen when, while off duty, they exercise a civilian activity.

Decree of 14 December 2007 on the wearing of military uniforms (NOR: DEFH0773642A)

Article 1

I. - Wearing a uniform is allowed under the conditions laid down in Articles 2 and 3 of this Order:
a) To the military operational reserve that have undertaken to serve in the operational reserve;
b) To former soldiers under the obligation of availability;
c) To reservists from the citizen reserve;
d) To former reservists admitted to their honorary rank.

II. - It is forbidden:
a) To the person struck from the service by the disciplinary measures reserve;
b) In connection with any activity or demonstration having a political or union purpose.

It is forbidden for civilians to wear a suit, a uniform or a decoration regulated by the public authority, which means that grades, patents, military badges, of the police, customs, rural police, firemen ... can only be worn by people belonging to these bodies.


Dear readers, in the Bongo’s Gabon, we are in the middle of a theatrical play!



Version Française

Dans les pays sérieux, la séparation des pouvoirs et de rôles est sacrée et impose aux gouvernants un respect scrupuleux des dispositions constitutionnelles et donc légales de ces pouvoirs et de ces rôles.

Dans les pays sérieux, un civile ne peut porter l’uniforme militaire car le militaire qui porte l’uniforme représente la défense et la protection du pays, ce qui est un rôle très spécifique et spécialisé. Le port indu de l’uniforme par les civils est interdit, car seuls les militaires sont tenus du devoir de l’image qui leur est conférée par le port de leur uniforme. L’attention portée à l’uniforme qui identifie le militaire, est donc d’une grande importance, car c’est cet uniforme qui devrait mettre le public en confiance d’être protégé. Par conséquent, lorsque des imposteurs portent l’uniforme, la perception du public devient trouble.

Le soldat doit dégager une forte impression naturelle de rigueur, de droiture et de volonté, traduisant une vertu professionnelle et une correction au-dessus tout soupçon. La marque de fabrique du militaire dans l’imaginaire collectif, est donc de sérieux et de respect ; mais quand des imposteurs se permettent de porter l’uniforme comme s’ils se travestissaient, s’ils s’amusaient, pour peu qu’ils soient Président, ministre de l’Intérieur ou de la Défense, on entre dans le monde de l’absurde.

Ali Bongo, Ernest Mpouho et Guy-Bertarnd Mapangou ne sont pas des militaires. Ils ne l’ont jamais été. Quel article de droit les autorise à porter l’uniforme militaire pour assister à une parade? Voici d’ailleurs ci-dessous, chers lecteurs, ce que dit la législation française à propos du port de l’uniforme militaire. Nous devons vous signaler que le seul moment où le droit français permet aux civils de porter des uniformes militaires, c’est dans le cas de représentation théâtrales, de spectacles, ou de tournages cinématographiques:



Règlement de Discipline Générale des Armées: Article 21


Tout militaire en service porte l'uniforme. L'uniforme ne doit comporter que des effets réglementaires. Il doit être porté, au complet, avec la plus stricte correction. Des règles particulières peuvent être édictées par les autorités militaires de premier niveau pour tenir compte des nécessités du service. La coupe de cheveux et le port de la barbe sont soumis aux exigences de l'hygiène, de la sécurité et du port des effets et équipements spéciaux. Les conditions d'application sont précisées par instruction. Le port de l'uniforme est interdit aux militaires lorsque, en dehors du service, ils exercent une activité civile. 

Arrêté du 14 décembre 2007 relatif au port de l'uniforme militaire (NOR: DEFH0773642A)

Article 1

I. ― Le port d'un uniforme est autorisé dans les conditions fixées aux articles 2 et 3 du présent arrêté :
a) aux militaires de la réserve opérationnelle qui ont souscrit un engagement à servir dans la réserve opérationnelle ;
b) aux anciens militaires soumis à l'obligation de disponibilité ;
c) aux réservistes de la réserve citoyenne ;
d) aux anciens réservistes admis à l'honorariat de leur grade.
II. ― Il est interdit :
a) à la personne radiée de la réserve par mesure disciplinaire ;
b) à l'occasion de toute activité ou manifestation à caractère syndical ou politique.

Il est interdit aux civils de porter un costume, un uniforme ou une décoration réglementée par l'autorité publique, cela signifie que les grades, brevets, écussons des armées, forces de police, douanes, gardes champêtres, pompiers... ne peuvent être portés que par des personnes possédant le statut de ces corps.



Chers lecteurs, au Gabon des Bongo, nous sommes en pleine pièce de théâtre !

Comments

Popular posts from this blog

ARGUMENTS AS WEAK AND WITHOUT SUBTANCE AS THE PERSON ENOUNCING THEM. DES ARGUMENTS AUSSI BIDONS ET SANS CONTENANCE QUE CELUI QUI LES ÉNONCE

WHAT IS THE TAKE HOME MESSAGE OF JEAN PING APPEARANCE ON FRANCE 24? QUE RETENIR DU PASSAGE DE JEAN PING SUR FRANCE 24 ?

OUR RESPONSE TO A RELATIVE OF MBORANTSUO WHO HAS WRITTEN TO US. NOTRE RÉPONSE À UN PARENT DE MBORANTSUO QUI NOUS A ÉCRIT