HOMMAGE TO BRUNO MBOULOU BEKA. HOMMAGE À BRUNO MBOULOU BEKA



Bruno Mboulou Beka (on the right/ sur la droite)
Photo: Zao Prosper Mba Assoumou





English version

To Bruno Mboulou Beka,

Those who think that Gabon is their property have taken from you and your family the ultimate tax; that of blood. That of life.

On this day, this blog has a special thought for you, your sacrifice and the painful loss experienced by your family and loved ones; not to mention all Gabonese to whom your loss causes sorrow on so many levels.

For not wanting a life of submission, for having refused to accept arbitrariness, the regime in power in Gabon considered it necessary to shoot you, they needed you to cease to exist.

Those who are responsible for your killing are abusing and hitting massively and in all directions, to frighten the population and isolate the resistance. Thus the regime is consciously organizing stalking, kidnapping and even the eliminations of people considered dangerous for its survival.

But we must be worthy of you, of your sacrifice, your patriotism, your heroism and your love of Gabon. The infernal rattle of guns pointed at you and the people, is only an expression of your force against which the barbarity of the regime is inversely proportional.

A peaceful existence in a free Gabon has been forever denied to you. The repression by those in power is still bloody. But the need to operate a regime change is now irreversible, as the Bongo regime is too corrupt, too bully, too greedy, too murderous, in short too unbearable for the people.

What will become of Gabon, with all its injustices, inequalities, corruption, and extreme violence? The answer will depend on the reaction of the Gabonese. The repressive apparatus of the regime could never overcome the will for freedom.

It is to you and to all the martyrs who fell in the name of freedom in Gabon, that we will owe our emancipated future. It is through you and your sacrifice for a better future, that our children will know a different Gabon.

You have made the ultimate sacrifice rather than live in shame and humiliation under the yoke of dictatorship, and have offered to your compatriots, your life for their freedom. You have touched through your life the unfathomable depth of an unalterable and irrepressible sense of patriotism.

To pay the blood tax; the regime that tortures Gabon forced that on you. It is our collective duty to ensure that the price of your life is not in vain! Your sacrifice has put the spotlight on the peculiarities of our country. The blood tax was imposed on you because of you desire for freedom and equality.

You paid the ultimate price for us.

Rest in eternal peace.

We will work to take care of your heritage.



Version française

A Bruno Mboulou Beka,

Ceux qui pensent que le Gabon est leur propriété viennent de prélever auprès de vous et votre famille, l’ultime taxe; celle du sang. Celle de la vie.

En ce jour, ce blog a une pensée toute particulière pour vous, votre sacrifice et la perte douloureuse que vivent votre famille et les êtres pour qui vous étiez chers; sans oublier tous les Gabonais pour qui votre perte représente un énorme gâchis à bien des niveaux.

Pour n’avoir pas voulu d’une existence de soumission, pour n’avoir pas voulu accepter l’arbitraire, le régime au pouvoir au Gabon a estimé qu’il fallait vous tirer dessus, qu’il fallait que vous cessiez d’exister.

Ceux qui sont responsables de votre assassinat violentent et frappent massivement et tous azimuts, pour apeurer la population et isoler la résistance. C'est ainsi que consciemment le régime organise la traque, les enlèvements et au besoin les éliminations de personnes considérées comme dangereuses pour sa survie.

Mais nous devons être dignes de vous, de votre sacrifice, de votre patriotisme, de votre héroïsme et de votre amour du Gabon. Le crépitement infernal d’armes à feu pointées vers vous et la population, n’est que l’expression de votre force contre laquelle, la barbarie du régime est inversement proportionnelle.

Une existence pacifique, dans un Gabon libre, vous a été à jamais interdite. La répression organisée par les tenants du pouvoir reste sanglante. Mais la nécessité d'opérer un changement de régime est désormais irréversible, car le régime Bongo est trop corrompu, trop despote, trop gourmand, trop meurtrier, bref trop insupportable pour le peuple.

Que deviendra le Gabon, avec toutes ses injustices, inégalités, corruptions, violences inouïes ? La réponse dépendra de la réaction des Gabonais. Les appareils répressifs du régime ne pourront jamais venir à bout de la volonté de liberté.

C’est à vous et à tous les martyrs qui sont tombés au nom de la liberté au Gabon, que nous devrons notre avenir émancipé. C’est grâce vous et à votre sacrifice pour un avenir meilleur, que nos enfants pourrons connaitre un Gabon diffèrent.

Vous avez fait le sacrifice ultime plutôt que de vivre dans la honte et l'humiliation sous le joug de la dictature, et avez offert à vos compatriotes votre vie pour leur liberté. Vous avez touché de votre vie la profondeur insondable d’un inaltérable et irrépressible sentiment patriotique.

Verser l’impôt du sang ; le régime qui torture le Gabon vous y a obligé. Il est de notre devoir collectif de s’assurer que le prix de votre vie ne soit pas vain ! Votre sacrifice a braqué les projecteurs sur les singularités de notre pays. La taxe du sang vous a été imposée, car vous désiriez la liberté et l’égalité.

Vous avez payé l’ultime prix pour nous.

Reposez d’une paix éternelle.

Nous travaillerons pour prendre soin de votre héritage.

Comments

Popular posts from this blog

URGENT: FOLLOWING OUR NOISY COMPLAINTS, THE US EMBASSY IN GABON HAS STEPPED BACK. URGENT : SUITE À NOS BRUYANTES PLAINTES, L’AMBASSADE DES USA AU GABON A RECULÉ

FRANCE WITHDRAWS ITS SECURITY ADVISORS FROM THE GABONESE SECURITY FORCES. LA FRANCE RETIRE SES COOPÉRANTS DES FORCES DE SÉCURITÉ GABONAISES

FRANCE HAS ASKED ALI BONGO TO RECOGNIZE JEAN PING’S VICTORY AS SOON AS TUESDAY. LA FRANCE AURAIT DEMANDÉ À ALI BONGO DE RECONNAITRE LA VICTOIRE DE JEAN PING DÈS MARDI