THE DUTY TO MEMORY IS NEEDED: PRESS RELEASE FROM THE FRONT. LE DEVOIR DE MEMOIRE S’IMPOSE: COMMUNIQUÉ DU FRONT

Photo: MOE



FRONT DE L’OPPOSITION POUR L’ALTERNANCE
Communiqué n°9

----------------


Pour traduire dans les faits la mesure prise en violation de la loi, d’interdire une manifestation soumise au régime de la déclaration préalable pour toute formalité, prévue par le Front pour dénoncer le parjure dont est passible le Chef de l’Etat, le Ministre de l’Intérieur, Monsieur Guy Bertrand MAPANGOU a mobilisé des moyens disproportionnés contre des citoyens à mains nues.

Devant les conséquences incalculables, qui dénombrent plus de 6 morts, plusieurs blessés graves et des arrestations en série, le régime en place se décharge sur l’opposition.

Face à cette fuite en avant du régime, donneurs des ordres ayant conduit aux dommages subies par les populations, l’opposition démocratique, privée de tout accès aux media de service public pour apporter la contradiction, décident de tout mettre en œuvre en vue de la saisie immédiate de la Cour pénale internationale, afin qu’elle dise le droit sur les violences graves faites au Peuple, devenu désormais la cible du Pouvoir.

Devant le recours par le régime aux moyens non conventionnels, qui font intervenir des tireurs en cagoules et des tueurs infiltrés dans les forces de sécurité et de défense pour organiser la tuerie du Peuple, pris en cible pour avoir dénoncé un faux acte de naissance, le Front renouvelle son appel à la plus grande mobilisation.

A ce propos, le Front invite les populations à prendre part au lancement des journées nationales de la colère, qui sera donné au cours d’une conférence de presse, prévue le lundi 22 décembre 2014 à 16 heures, au siège de l’Union Nationale.

Fait à Libreville, le 21 décembre 2014



Le Front.

Comments

Popular posts from this blog

URGENT: FOLLOWING OUR NOISY COMPLAINTS, THE US EMBASSY IN GABON HAS STEPPED BACK. URGENT : SUITE À NOS BRUYANTES PLAINTES, L’AMBASSADE DES USA AU GABON A RECULÉ

FRANCE WITHDRAWS ITS SECURITY ADVISORS FROM THE GABONESE SECURITY FORCES. LA FRANCE RETIRE SES COOPÉRANTS DES FORCES DE SÉCURITÉ GABONAISES

PARIS MATCH EXPLAINS WHY ALI BONGO IS UPSET WITH THE OBSERVERS OF THE EUROPEAN UNION. PARIS MATCH NOUS EXPLIQUE POURQUOI ALI BONGO EN VEUT AUX OBSERVATEURS DE L’UNION EUROPÉENNE